FAI Opens in France available for registration

Arrêté municipal temporaire interdisant le posé au Mont Blanc

Un arrêté municipal temporaire, jusqu’à la fin du mois de juin 2019, vient d’être pris par les communes de St Gervais et de Chamonix interdisant le posé au Mt Blanc.

A partir du 1er juillet, c’est l’arrêté d’interdiction de vol classique qui rentre en vigueur.

Commentaires

Dans cette plaquette il est précisé qu'on peut voler jusqu'à une altitude de 5850m.  Attention ce n'est vrai que dans certains secteurs ! ( Alpes du Sud pas exemple). Côté Français, l'altitude maximale est de 5350m pour ce qui concerne le massif du Mont blanc par exemple.Il convient de bien étudier les zones avant d'entreprendre un vol où les plafond espérés sont exceptionnellement élevés.

Mais pourquoi on interdit tout simplement pas définitivement d'atterrir ou de décoler du Mont Blanc ? Je suis pilote, je ne l'ai jamais fait, je suis certain que cela doit être magique, comme décoller de n'importe quel point mytique dans l'Himalaya...Quand est-ce qu'on arrêtera de saloper et encourager toutes ces performances qui n'ont pour but que de flatter les égos de ceux qui les réalisent ? Le parapente, je le pratique depuis 1999, ce n'est pas aller fouler des territoires si beaux avec nos bouts de papier. C'est surtout avoir la volonté de les laisser vierges. Bien voler, c'est parfois prendre la décision de ne pas voler, tous les magazines spécialisés nous le racontent !! Bien faire du parapente, et bien c'est aussi ne pas voler dans des endroits magiques, pour éviter que des ribambelles de gars fassent la même chose.Laisser ce Mont Blanc dans on silence, volez partout bon sang ! Y'a de la place ! Et regardez le Mont Blanc en vous disant comme moi : c'est beau, je veux que ça le reste, je vivrai sans mais avec le bonheur de lui avoir éviter un homme de plus. Quand je vois que l'on se glorifie de voir 150 mecs avec leur voile sur le toit de la France, je me dis que le parapente a complètement pété les plombs et que tous ces mecs feraient bien de se poser les bonnes questions à l'heure ou le moindre bout de planète est saloper par leurs congénères... Tiens ! Dans congénères il y a con !A bon entendeur.Dominique