pa Championnat d'Europe de Parapente au Portugal – 16 au 28 juillet 2018 - les résultats

Championnat d'Europe de Parapente au Portugal – 16 au 28 juillet 2018 - les résultats

 

 

L’équipe de France est sur place depuis le 12 juillet. Elle se compose de : Seiko Fukuoka,  Meryl DelferrièreLuc Armand, Charles Cazaux, Honorin Hamard, Pierre Remy, Julien Wirtz, Clément Latour

Tous sont aidés par la région Auvergne-Rhône-Alpes

 



 

Jour 10 : 8ème et dernière manche samedi dernier. Tout s'est enchaîné rapidement et je n'ai pas eu le temps d'écrire la news finale ! Une superbe manche de 96km designée par Charles et Clem nous laisse une chance d'y croire encore pour un podium par équipe. En effet, nous sommes 5ème avant cette manche avec pas moins de 80 points de retard sur la troisième place. Il faut gagner cette manche et placer un deuxième au mieux possible pour pouvoir espérer effectuer une remontée fantastique (les deux premiers de chaque équipe comptent). Au niveau individuel, il y a aussi la possibilité pour Ju de monter sur le podium si devant ça s'enflamme.

La manche est lancée rapidement, plusieurs fois la même balise avec des rayons différents en entrée, puis en sortie. Plusieurs options et les groupes s'éclatent rapidement. Sous une petite confluence, je me retrouve aux avants postes avec Pierrot, c'est l'occasion rêvée pour partir devant à deux et engranger les leadings points. C'est chose faite, nous partons seuls dans la vallée de Chaves. Il faut ensuite raccrocher le plateau pour encore parcourir les 55km restants. On arrive en fin de cycle sur Chaves avant de sauter le plateau et les dernières ascendances quittent Pierrot 100m sous moi. Pas le choix, il attend le groupe qui commence à fondre sur nous, il a déjà pas mal de leadings points et s'il reste au chaud dans le groupe, il devrait l'emporter sur eux, tactique mise en place. Je choisis de continuer à avancer pour creuser un peu plus l'écart de point.

En arrivant sur le plateau, je ne touche rien et je me mets vraiment par terre au dessus d'un petit village en mode survie. Finalement à deux doigts de poser, je trouve un bon thermique, bientôt rejoint par Pierre à l'avant du groupe et je vais y rester jusqu'à la fin. De nombreux pilotes, très bien placés au général, posent sur ce plateau qui n'était vraiment pas facile à négocier.

A 10km du goal, je suis le plus haut dans la grappe et je peux rentrer full bar au goal pour l'emporter avec une vingtaine de secondes d'avance. Pierre, derrière, a joué aussi sur la rentrée au goal et nous fait une rentrée magnifique tout à 2m/sol.
1er et 2ème, les suisses ont craqués et on reprend aussi les allemands !!!! Le miracle est arrivé, on monte sur le podium !!!!

Au niveau individuel, Ju s'est retrouvé en mauvaise posture à la fin mais s'est battu jusqu'au bout, notamment dans un thermique à 2m/sol aussi à environ 1km de l'arrêt des points temps, magnifique.

Ça n'a pas suffit pour le général et avec le jeu des discard, aucun français dans le top 10.

Néanmoins, on était à l’affût dans le top 20 avec 3 français ! Ça sera pour le championnat du monde l'année prochaine. Quel combat pour cette 3ème place par équipe, c'était beau à voir.

Chez les filles, les 2 françaises Seiko et Méryl raflent tout, 1ère et 2ème, on ne pouvait espérer mieux. Seiko avait déjà gagné avant la dernière manche et Méryl a réussi un joli coup en passant Yaël, la suissesse, au terme de ces 96 derniers km.

Le vainqueur est un jeune anglais de 19 ans, bravo à lui. Bravo aux espagnols qui finissent premier par équipe.

Bien fatigués, nous rentrons tout de même heureux de ces championnats et boostés pour faire encore mieux la prochaine fois !!!

Merci à toute l'équipe : Pierre - Seiko - Charles - Clément - Méryl - Luc - Julien - Le doc Bernard - le coach Didier et Hono.

Les résultats

Dernière vidéo du championnat

Merci à l'organisation et à vous de nous avoir suivi. A bientôt, Honorin

Jour 9 : Manche 7 aujourd’hui, mon chiffre favori ! Après quelques heures d’attente à contempler les vaches à cornes portugaises, les ouvreurs se sont décidés à monter un peu plus vite... Juste histoire de confirmer au directeur d’épreuve la possibilité de jeter les 150 athlètes dans l’arène de cette portion de crête orientée Ouest au rendement pas vraiment généreux.

Bref, à coup d’intérieur, de replacement et de prospection opportune, je me retrouvais tout en haut de la grappe le nez dans les barbules. La suite ? Une histoire de confluence saisie plus ou moins tôt, un glide dans le vent pour aboutir dans un champ isolé et s’apercevoir sur le live tracking qu’un extraterrestre est arrivé au goal ! En fait à 20 mètres du cylindre du goal, pas facile la vie de compétiteur.
Ce soir mère nature nous a offert un beau spectacle pour commencer cette nuit la tête dans les étoiles. A demain pour la dernière, ça va être vraiment excitant. Charles.

Jour 8 : Après 1h d'attente au déco Sud ce matin, la brise de pente attendue ne s'installe pas et le directeur d'epreuve doit se rendre à l'evidence : il faut nous déplacer au déco Nord.  Nous nous élançons pour une manche de 73 km avec un start tardif à 15h. La manche atypique nous emmène vers le Sud-Est avec des dog legs autour d'un grand rayon. Les conditions sont excellentes et une ligne de confluence nous permet de cheminer rapidement sur la première moitié du parcours. Le groupe de tête est dense et efficace et les dernières branches travers vent sur le plateau généreux ne présentent pas de difficulté majeure. Au final, la manche est avalée à 38 km/h de moyenne, les français figurent aux avants-postes à l End of Speed section et nous prenons le temps de monter pour franchir les 3 km qui nous séparent du goal. Les 2 jours restants semblent bons et nous comptons sur 2 manches supplémentaires.

Jour 7 : Manche 5, j'ai tout tenté sur cette manche 5 pour essayer de faire la différence, beaucoup de prise de risque, mais ça n'a pas marché. Après 1/3 de course, je suis parti avec Charles pour tenter une ligne plus à droite du groupe. Un peu éloignée du trait, cette ligne marque moins de points d'attaque malheureusement mais à finalement été plus rapide et nous permet d'arriver au dessus du groupe à 20km de l'arrivée. Nouvelle attaque pour tenter de grappiller des points mais, trop timide sur la rentrée au goal, je m'arrête plus d'1min dans un thermique non nécessaire et j'arrive super haut au goal 23 secondes derrière les premiers. Bien tenté, mais je reste 2ème au général. Les prochaines manches seront décisives. Pas le droit à l'erreur si je veux rester sur le podium ! Croisons les doigts !!! Hono.

Jour 6 : 4ème manche aujourd’hui. Les pilotes diletants ont tous été surpris par l’appel précoce du briefing.
GPS chargés, bords d’attaque affûtés, il ne manquait plus que le premier « cobaye de vent » pour matérialiser la masse d’air : Charles en l’occurrence s’élançait pour montrer la voie aux ouvreurs officiels et nous faire un bel emagramme de la basse couche sous le décollage. On a entendu un grand « Kurva! » (dialecte polonais) sortir de son casque.
Les éoliennes tournent à plein régime... Pas de doute, nous sommes sous le vent, à l’abri dans de beaux thermiques. C’est parti direction Chaves , puis Mirandela pour une manche assez classique. Arrivée au goal encore d’un gros peloton après 74 km de vol ! A bientôt, Seiko.

Jour 5 : Aujourd'hui, nous avons patienté au décollage jusqu'à 14h, puis le DE a décité d'annuler la journée. Un petit jour de repos et à chacun ses occupations, pour 3 d'entre vous, ce fut session parapente dans le vent (voir photos dans diaporama joint). A demain pour la suite de ce championnat.

Jour 4 : 2ème manche ! Un gros voile d'altitude nous cache le soleil mais une bonne instabilité nous permet de lancer une manche. Un peu plus de 50km à essayer de trouver des thermiques. Juste avant le start, ça s'ouvre un peu et on peut enchaîner les allers-retours sur la crête du décollage pour faire les premières balises. Néanmoins, il ne faut pas descendre trop bas car la pente est douce et les ascendances limitées. A mi-parcours, il nous faut quitter le bon lift de la crête et là tout le monde recolle et c'est un peu la survie. Ça n'ira surement pas au goal. On passe un sacré moment à tenter de trouver où ça monte, il y a des gars qui partent dans tous les sens, impossible de contrôler quoi que ce soit. C'est un peu la loterie et à ce jeu là, aujourd'hui, à en croire les résultats, j'ai été le plus chanceux. L'aigle apprivoisé qui se pose sur mon dos avant la manche y est peut être pour quelque chose :). Je gagne cette manche en ayant trouvé un thermique inattendu sur Montalegre. Personne au goal, ça s'est donc joué en distance avec 43km au compteur. L’équipe de France gagne cette manche et remonte aux fesses des espagnols à la seconde place !
En individuel, pour les Français, du bien et du moins bien mais il y aura une manche supprimée au bout d'environ 4 manches courrues alors tout le monde est encore dans le coup et ça va fumer demain ! Forza !!! - Hono

Jour 2 : Ça y est, la compétition est enfin lancée. Cette petite première manche a été sous haute tension. Les plafonds bas et les basses couches stables font payer très cher la moindre erreur.
Les leading points à plus de 200 points n'encouragent pas à la défensive non plus. Il y a du vent, des convergences, de l'ombre. A un moment, il faut choisir entre l'ombre dans l'axe de la convergence et le soleil au vent. À ce jeu, c'est Felix Rodriguez qui fait le meilleur choix (ombre). Il met 5 minutes au reste de la meute. Mais bon, c'est ok, les français sont dans la place. On va continuer à tout donner. Après la victoire des footeux, tous le monde, ici, nous met la pression ! Luc.

Jour 1 : annulée à cause de la météo qui s'est dégradée plus rapidement que prévu. 2 jours encore incertains à suivre. Bon anniversaire à Luc, une année de plus !!!
 

Les photos : sur le powerpoint joint.

Les vidéos : PrésentationJour 2 - Jour 3 - Jour 4 - Jour 5 - Jour 6 - Jour 7 - Jour 8 - Jour 9 - Jour 11

Suivez la compétition en direct grâce au « live tracking » et consultez les résultats sur le site de l’organisateur.

Partagez les news des organisateurs sur leur page Facebook

Partager les news des pilotes de l'équipe de France et soutenez-les sur la page Facebook de l'équipe de France

La météo à Montalègre

Tous nos encouragements à tous les pilotes français présents sur cet événement !


 

Fichier attachéTaille
Icône présentation Office Diaporama_photos_CdE_Montalegre_2018-def.ppt8.86 Mo
Icône image IMG_3577.JPG153.3 Ko