Communiqué complémentaire relatif aux ailes de compétition

La Commission Compétition Parapente (CCP) rappelle que dans les compétitions officielles de distance seules les voiles homologuées EN sont admises.

L'homologation d'un modèle est validée par un laboratoire de tests et est attestée par la présence d'un sticker sur les voiles.

En l'absence de communiqué issu d'un laboratoire de test signifiant la non-conformité d'un modèle de voile à la norme, toutes les voiles homologuées EN sont admises sur les circuits de compétition de distance loisir, sport et élite.

Cependant, de manière exceptionnelle, il est possible que l’on ait à faire face au retrait de l'homologation d'un ou plusieurs modèles/tailles de voile.

En cas de retrait de l’homologation à un modèle de voile (marque/modèle/taille) qui serait attesté par le laboratoire test:

  •  la voile concernée sera réputée "non homologuée" et traitée comme tel dans les événements à venir,
  •  les points acquis avec ces voiles seront supprimés (effacés) et les classements ajustés s'il y a lieu,
  •  les titres, podium et récompenses acquis à l'aide de ces voiles devront être restitués,
  •  les podiums et titres seront actualisés de manière rétro active et réaffectés s'il y a lieu,
  •  les points des autres compétiteurs ne seront pas recalculés.

Ce dispositif concerne bien un modèle et une taille de voile et donc toutes les ailes de ce modèle et de cette taille vendues sous la même homologation.

Pour ce qui est du contrôle d’une aile pendant une compétition par l’organisateur, se reporter au § 6.11.1 du règlement.

La CCP rappelle aussi qu’en fonction des décisions prisent au niveau international, elle se réserve la possibilité de modifier, si nécessaire, le règlement national en cours de saison, pour la partie qui concerne les voiles acceptées en compétition.

La commission compétition

 

Commentaires

suite vos communiqués

Bonjour,
Vos communiqués s'apparentent plus à de la langue de bois qu'à une vraie position ! Ce n'est pas le cas dans vos communiqués.
La question est simplement de savoir si nous devons laisser les voilesvoler qui font l'objet d'une polémique actuellement :
BOOMERANG 9, ENZO 2 , IP 7 PRO suite à la finale de la PWC.
La FFVL doit mettre en place une page sur l'internet à jour des voiles homologuées... C'est son job !
En tant que DE, vous devez à la Fédération , la CCPP, nous donner des instructions claires et précises sur ces sujets et non pas nous renvoyer comme vous le faites à des points de réglement d'une V1 validé ou d'une V2 future pour information ...
Je vous demande de nous dire quelle position précisément avoir lorsque nous sommes DE et que nous avons des pilotes qui volent avec ces ailes.
En effet, j'ai vérifié une des trois ailes , il y a bien un sticker du constructeur mais il n'y a pas de validation d'un organisme de test.
Merci par avance à la fédération de prendre ses responsabilités.
Joël LOIRE
 

Salut Joel,   Comme c'est

Salut Joel,
 
Comme c'est indiqué, pour l'instant (et cela va peut etre changer dan les heures qui suivent), aucun laboratoire de test n'a publié d'information signifiant la non-homologation d'un modèle/taille de voile.
En l'absence de ce type de publication, toutes les voiles annoncées comme étant homologuées par leur constructeurs respectifs, il n'y a aucune
La situation devrait etre eclaircie dans les jours à venir (compte rendu des mesures effectuées par Air Turquoise sur les voiles ayant courrue à la Super Finale, réunion de la PWCA samedi, etc, ...)
En attendant, voici les points règlementaires sur lesquels tu pourras t'appuyer :
 
4.1 [...] 
En cas de doutes sur les capacités de vol normal d’une aile, un organisateur peut interdire son usage. À tout moment, l’organisateur d’une compétition a le droit d’inspecter un parapente et de l’interdire de vol [...]
 
4.2 [...] 
Toute modification ou toute utilisation d’une aile hors de son cadre d’homologation est interdite et peuvent faire l’objet de contrôle et de sanctions prévue au chapitre  [...]

Réponse sans langue de bois

Bonjour Joel,
Je te répond en tant que cadre technique selon une perception qui est la mienne et qui n'engage que moi.
Pour les autres lecteurs de cette page, merci Joel, de ne pas tout mélanger
Le règlement V1 a été préparé avant le début de la crise internationale et validé après son début car il est jugé clair, solide et adapté pour répondre à la situation.
Le règlement V2 est le même - certaines tournures de forme ont été améliorées
En tant que DE (officiant je crois ce WE sur une épreuve Sport sur l'ile de la Réunion) :
- Oui, tu peux et d'ailleurs tu DOIS accepter toutes les ailes homologuées EN D sur ton épreuve donc, notament, les ENZO2, les BOOM9 et IP7pro qui volaient au Brésil 
- Si tu as un doute sur l'une d'elle la liste est disponible ici : http://www.para-test.com/index.php?option=com_content&task=category&sect...
Autres réponses :
- Non ce n'est pas le devoir de la FFVL de publier et maintenir une liste des ailes homoploguées EN D
- Pourquoi selon moi, le communiqué de la FFVL est tourné de la sorte ?
a - Sur la forme : parcequ'il s'agit d'une communication officielle qui doit prendre une tournure légale stricte. Il a été rédigé collectivement et arbitré par le DTN et le président de la CCP
b - Sur le fond : Hier jeudi devait débuter une série de test par le laboratoire Air-Turquoise sur la demande de la PWCA des trois modèles que tu cites. Cette foi-ci ce sont les modéles de série qui volaient en amérique latine qui sont évalués. A l'issue de ces tests, telle ou telle aile (et pas forcément celle qui a été au centre de la polémique), pourrait être déclarée non-conforme a l'homologation EN D - ou bien en raison d'une différence de comportement - ou bien parceque leur géométrie est trop éloignée du modèle de référence ( c'est a dire : en dehors des tolérences prévue pour les suspentes et les élévateurs - pour le tissu, c'est le flou complet puisque la norme ne précise aucune tolérence alors que tout procédé de construction de réplique en exige une).
Donc si un modèle était déclaré non conforme il sagirait d'une INFORMATION NOUVELLE qui pour l'instant reste une SUPPOSITION. Aujoud'hui à la date du 14/02/2014 vu la météo en Suisse, les test en vol n'ont surement pas commencé.
 
 
 
 

suite réponses aux commentaires

Bonsoir,
Merci de vos précisions.
Au moins c'est clair pour les compétitions à venir.
Par contre, je reste persuadé que la FFVL doit nous permettre de vérifier les voiles homologuées dans son réglement.
Vous devez protéger le DE par ces règles claires. Etre DE n'est pas anodin.
Merci à vous
JL

Déclarations d'Air Turquoise

Bonjour,
Air turquoise a adressé à la PWCA ses conclusions du 14 février dernier, reconnaissant 2 des 3 voiles non conformes aux spécimens homologués de références (archivés).
La PWCA a communiqué par site internet interposé qu'elle déclassait une des 3 voiles et acceptait les 2 autres.
La Commission Compétition Parapente débat en ce moment sur la position à adopter pour la compétition française.
Un communiqué sera publié d'ici à vendredi soir afin que les pilotes et les organisateurs de compétitions soient fixés au plus vite sur la conduite à tenir.
Pour la commission,
Nicola Di Bernardo
 
Les rapports d'Air Turquoise sont disponibles ici :

http://www.xcmag.com/wp-content/uploads/2014/02/IP7P-24-EN.pdf
http://www.xcmag.com/wp-content/uploads/2014/02/ENZO2-M-EN.pdf
http://www.xcmag.com/wp-content/uploads/2014/02/Boomerang9-M-EN.pdf