Skip to Content

Creation de la Commission Féminine Fédérale

La raison d’être de cette commission est simple : en vol libre, comme dans beaucoup d’autres sports, les femmes commencent souvent des activités sportives (30% de femmes en stage initiation), mais nous les perdons rapidement ensuite (10% des licenciées, 5% des compétitrices). L’Olympiade en cours propose, comme l’un de ses objectifs majeurs, la féminisation des sports, tant dans la représentation dans les instances sportives locales et nationales, que parmi les pratiquantes. Nos objectifs visent donc essentiellement à travailler dans ce sens sur plusieurs volets.
La Commission Féminine FFVL est une équipe de femmes motivées pour travailler ensemble. Elle est pour le moment composée de: Claire Mercuriot (parapente acrobatique et SIV), Lydie Ledieu (Delta), Hélène Davit (budget et administratif), Bénédicte Saury-Jourdain (parapente Cross et formations initiales-perf), et nous sommes en train de nous étoffer avec une déléguée Kite, et également une déléguée au le cerf-volant et pour finir une dernière au Boomerang, et recrutons aussi une déléguée speed-riding et minivoiles. Toute personne intéressée, nous contacter !
 
Quels axes de travail ?
Ils sont au nombre de 7 : certains s’adressent à toutes les formes de pratiques FFVL, d’autres sont plus spécifiques au parapente. 
Axe 1 : Identifier les spécificités féminines dans l’apprentissage des sports aériens en terme de progression technique et psychologique, et identification d’une pédagogie adaptée. Travail effectué par la Ligue Midi-Pyrénées et l’Université de Toulouse dans le cadre de Master 2 et de Doctorats de Psychologie.
Axe 2 : Formuler et adapter les recommandations pédagogiques au Référentiel de formation des moniteurs. Parapente : Mise en place de deux stages perf 1-2 dans le cadre d’un DEJeps pour permettre d’étudier et de différentier la pédagogique à l’attention des féminines à partir du niveau d’acquisition de l’autonomie.
Axe 3 : Faire progresser les pratiquantes féminines « loisir » plus ou moins régulières, vers une pratique plus avertie, plus de sécurité et plus d’autonomie (delta, parapente, kite). En parapente, mise en place d’un calendrier fourni de stages SIV, Cross et voltige et de formations du niveau perf 1 au niveau compétition. En delta, mise en place de trois stages cross de niveaux variables cette année. Faire connaître les animations proposées par les clubs et autres structures à l’attention du public féminin, toutes disciplines confondues.
Axe 4 : Favoriser les rencontres, partages, émulations, formations théoriques et pratiques dans un cadre fédéral clair et dynamique, voire interdisciplinaire, à travers la France entière pour regrouper les pratiquantes féminines pour limiter l’isolement ressenti par beaucoup de femmes, souvent en grande minorité dans les clubs. Création d’un calendrier intégrant tous les stages et actions féminines sur le territoire français.
Axe 5 : Engager la réflexion au niveau des professionnels sur le matériel féminin/petits poids dans le but d’informer les pratiquante féminines sur les compromis possibles et les adéquations idéales (poids sécurité performance). Travailler sur la possibilité de développer un matériel plus adapté. Parapente : Mise en place de groupes de travail avec des professionnels du matériel (sellettes, ailes).
Axe 6 : Amener plus de pratiquantes féminines vers le Haut Niveau, toutes disciplines confondues : En parapente, mise en place d’un circuit de Challenges Féminins (5 prévus en 2015), compétitions « sport » et FAI2, visant à permettre un classement alternatif au classement permanent FPRS pour les féminines.
Axe 7 : Proposer  une réflexion commune aux Fédérations des pays frontaliers/ Europe en vue de partager les expériences de formation de pratiquantes féminines et de déterminer/mettre en commun les stratégies qui  marchent. En parapente, l’idée est d’ouvrir le débat et les opportunités d’échange sur ce thème avec les autres Fédérations lors de la participation aux Challenges Féminins (ouverts aux pilotes étrangères) ou sur le circuit FAI2.
 
Comment procéder ?
La Commission Féminine Fédérale propose aux Ligues de faire connaître ces objectifs de façon élargie sur leur territoire (Clubs, CDVL, pratiquant(e)s), afin de stimuler la mise en place d’actions concrètes au niveau local, rentrant dans le contexte des 7 axes proposés, voire autre chose si cela est judicieux. L’idée est de profiter de notre expérience en Rhône Alpes pour initier partout en France un effet « boule de neige », permettant de proposer de nombreuses opportunités aux pratiquantes féminines, toutes pratiques confondues. Je tiens d’ailleurs à saluer l’effort de la LRAVL qui, depuis 2013, finance chaque année des actions féminines, bénéficiant sans discrimination à toutes les pratiquantes licenciées de France.
La Commission Féminine dispose cette année d’un budget de 6000 euros,  budget somme toute modeste car à partager sur toutes les activités, mais de beaucoup d’idées et de suggestions.  Nous proposons un soutien logistique  et des conseils dans l’organisation de ces actions : stages, évènements, formations, par exemple. 
Un calendrier détaillé des actions féminines FFVL-LRAVL est désormais disponible, au lien ci-dessous.
 

Fichier attachéTaille
Calendrier prev2015.pdf92.8 Ko


Connexion utilisateur