Découverte

Photo ©JacquesDupas

Le parapente offre aujourd’hui un éventail de pratiques très diverses, accessibles à tous. Les progrès techniques du matériel permettent de répondre en effet à de multiples envies.

A l’origine, des parachutistes, Jean-Claude Betemps, André Bohn et Gérard Bosson cherchaient à s'entraîner à moindre frais pour les compétitions de parachutisme avec des parachutes rectangulaires. Merci à ces trois aventuriers qui se sont élancés du Pertuiset, à Mieussy, pour la première fois en 1978. Leur objectif était alors seulement de descendre et de poser sur une cible, mais ils ont inventé le parapente et tout son univers.

Depuis, les constructeurs ont rivalisé d’ingéniosité et les voiles ont permis de planer et de monter dans le ciel, en utilisant les courants thermiques, découvrant ainsi un espace inespéré : on peut aujourd'hui voler sur plus de 500km et pendant des heures, en étant entraîné bien sûr ! … C’est le cross ou le vol de distance.

D’autres ont eu envie de faire de la voltige, il fallait encore d’autres voiles et une bonne technique de pilotage pour réussir les ballets acrobatiques.

D’autres encore, préférant pouvoir redescendre de la montagne après une montée à ski ou à pieds, veulent un matériel plus léger. Aujourd’hui, les constructeurs sont capables de concevoir des ailes de moins d’un kilo.

Pour les adeptes de vitesse, il y a aussi les ailes de speed-riding pour dévaler les pentes skis aux pieds, les mini-voiles ou voiles de speed-flying.

Mais la plupart des pratiquants utilisent des voiles accessibles à tous qui permettent de débuter grâce à leur sécurité et sont aussi performantes que les voiles de compétition des années 90. Nous pouvons avec elles prendre beaucoup de plaisir en découvrant le monde sous ses trois dimensions, voler en montagne, mais aussi en plaine, grâce au treuil, ou en bord de mer. Avec ces voiles, nous pouvons aussi faire des épreuves de Vol et Ski (parcours du type slalom avec des piquets à toucher, des cibles, des lignes à couper…) ou des épreuves de précision d’atterrissage dont le but est de poser sur une cible de la taille d’une pièce de monnaie.

Apprendre, comprendre, progresser, voler en sécurité ne se font pas sans un apprentissage de qualité. Grâce à l’expérience acquise et échangée, la Fédération Française de Vol Libre a mis au point une méthode d’apprentissage avec des moniteurs et des monitrices diplômés.

Tout un réseau d’écoles et de clubs sont là pour vous faire bénéficier des connaissances acquises en aérologie, en mécanique de vol. Cette progression que vous pouvez mesurer au moyen des brevets et qualifications fédérales, vous amènera aussi à découvrir les quelques règles qu’il faut respecter. Le ciel et la nature sont à partager avec les autres. Vous apprendrez aussi à mieux vous connaître, à mieux adapter vos envies aux conditions du jour, à votre technique, à votre forme du moment...Vous découvrirez ainsi, parmi toutes les façons de voler, celle qui correspond le mieux à vos envies, à votre niveau, à votre disponibilité, à votre entraînement, à la saison ou à la région où vous vous trouvez.

Vous êtes tenté-e ?

Essayez seul-e ou à deux : deux méthodes différentes, parfois complémentaires s’offrent à vous.

« Vol en biplace » ou « Apprentissage ». La fédération vous accompagnera à chaque étape et grâce à elle vous disposerez de l’accès à des sites conventionnés, de balises météo, d’informations multiples, des échanges avec la communauté des pilotes et bientôt peut-être vous participerez vous-mêmes à la vie de cette grande famille.

Ce qui est sûr, c’est que vous n’aurez plus le même rapport à cet élément naturel que vous apprendrez à découvrir : l’air.

Venez voler avec nous!