Skip to Content

Edito CFD Aout 2007

Une fois de plus, désolé pour le retard !

Ce mois-ci, Alain Anthony qui a plus l'habitude de fréquenter la cour de la compet plus que celle de la CFD ...nous a fait le plaisir de répondre à nos questions,concernant son magnifique vol du dimanche 5 aout 2007.

La trace de son vol ICI !

CFD - Décollage de Signes. Beaucoup de beau vol de distance ont été fait au départ de ce site ? Le record du site a été battu ce dimanche 5 aout ?

Alain: Le record du site n'est pas battu, c'est Jacques (lien vers son site) qui le détient en posant à Vallouise en 2003 et Yves Gernalec se pose à St Crepin en 2002.

CFD- Etais-tu confiant en ce début de journée ? Les prévisions se sont avérés juste?

Alain: Je suis parti motivé par la prévision météo, mais les conditions se sont révélées plus dures que prévues à cause du vent, et j'ai perdu beaucoup de temps dans la première partie du parcours.

CFD- Avais tu un plan de vol bien précis ?

Alain: Mon plan de vol initial était plus au Nord mais le vent d'Ouest a finit par me faire changer d'avis, si j'avais décidé plutôt, ça aurait peut être été plus rentable, Mais la préviz était relativement cohérente.

CFD- Comment ca se passe dans la tête lorsque l'on commence par un vol de plaine (semi vol de plaine :) ) et qu'on arrive aprés 5h de vol de ce type sur un vol typé montagne ?

Alain: Je n'ai pas l'habitude de voler aussi longtemps, les mauvaises habitudes du compétiteur (la veille je me suis posé à Ginaservis pour cause de précipitation ;-) )
Donc là, motivé pour être patient, j'ai bien géré les changements de rythme, cassé la croûte, bu un coup et profité des couleurs et de la montagne.

CFD- Quelle partie était la plus dure ? La plus facile ?

Alain: Pas facile la plaine au début qui n'a pas le rendement voulu, mais en étant patient.
Pas facile non plus, plateau de Valensole, ou le vent d'ouest est assez soutenu....

Le raccrochage à la Bigue demande un peu d'attention, brise de la Bléone plus vent, ça envoie du gros dans les basses couches.
Du bonheur la crête de Liman et le Blayeul, ensuite poussé par la masse d'air, c'est un superbe jeux de saute mouton, ( avec des sauts à 3000)
C'est le plus facile mais aussi le plus dangereux, car conditions fortes, et fatigue du vol, il faut rester vigilant.
Turbulent la remontée après Mont Dauphin, je m'explique mal le phénomène et fatigué je néglige le plafond, ce qui me vaut de ne pas aller poser à Briançon...
Turbulent la dernière glissade vers l'Argentière, je suppose les brises qui commencent à s'inverser et le vent météo qui redescend dans les basses couches... une pointe à 99 km/h avant de franchir la dernière clue....

CFD- Un conseil pour ceux qui aimeraient tenter l'aventure ?

Alain: Mon conseil, si on a le temps, l'esprit libre de toutes contrainte (logistiques ou autres) il faut le faire, il faut se lancer et explorer à son niveau, et sachant rester humble, il faut s'alimenter et s'hydrater et essayer de garder le tête froide, se méfier de soi même et de son jugement sur la fin de vol, la fatigue mêlée à l'ambition
peuvent mener à des erreurs.


Merci Alain pour tes réponses et n'hésites pas à venir à jouer avec nous de temps en temps ;)


Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
10 + 4 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.