Vols au Mont-Blanc

Grâce à des conditions exceptionnelles de nombreux parapentistes ont survolé ou se sont posés au sommet du Mont Blanc le 18, le 19 et le 20 août. Ce faisant, ils ont enfreint un arrêté ministériel d’interdiction de survol d'une zone active du 1° juillet au 31 août (LF-R 30 B) qui permet aux hélicoptères de secours de pouvoir opérer en toute tranquillité pendant l'été.

La fédération demande expressément à tous les pratiquants de respecter strictement la réglementation aérienne sur l'ensemble de cette zone.

Un mot d’information et d'avertissement a été déposé sur le blog du PGHM avec tous les documents concernant cette zone et sa réglementation.

Il est clairement interdit de survoler, de décoller et de se poser au Mont Blanc du 1 juillet au 31 août. Nous comptons sur votre compréhension.http://www.pghm-chamonix.com/2012/08/19/info-parapentistes/

Commentaires

interdictions diverses!

du club Au Gré de l'Air le meilleur club des alpes- maritimes!

La loi c’est la loi ! D’accord ! Mais les responsables de la FFVL qui représentent les libéristes peuvent et doivent faire évoluer les lois "imparfaites" et combattre aussi toute les discriminations  engendrées contre le monde du vol libre: arrêté municipaux illégaux, comme à Roquebrune cap martin (une saison de vol perdue sur ce site!)

Les chartes débiles du PN Mercantour et bien d'autres partout...

Ne payons nous pas un avocat ? Ne peut-il pas voir si ces décrets sont abusifs dés leur édition ?

Et si c’est le cas, faire des rappels à l’ordre ou attaquer directement en justice à la cours européenne.

 

La FFVL plus royaliste que le Roi ?

Sauf erreur de ma part, le sommet lui-même ne fait pas partie de la zone interdite de survol et les pilotes qui sont montés par Saint Gervais puis les faces sud (et sont repartis dans la même direction) n'ont enfreint aucune règle.  Le message du PGHM n'est pas d'interdir le sommet mais d'appeler au respect de l'interdiction de survol qui couvre une bonne partie des faces nord. 

Pourquoi la FFVL adopte-t-elle une position plus restrictive que le PGHM ??

Blog PGHM

Bonjour, je suis Yves de l'équipe CFD parapente

En ce qui concerne les vols au Mont Blanc, sur les cartes qu'on peut trouver sur internet (mais ou sur le site FFVL???) le sommet du Mont Blanc n'est pas dans les zones R30.

Alors comment est ce que Brigitte peut tacler les pilotes qui se posent au Mont Blanc, rien ne l'interdit tant qu'on reste en dehors des zones R30!

Ceci dit: je trouve lamentable que des pilotes ne prennent même pas la peine de contourner cette zone pour redescendre poser à Cham, alors qu'ils l'ont fait pour monter au sommet.

 

En ce qui oncerne l'information: même la plaquette éditée par les clubs du secteur du Mont Blanc ne cite pas le sommet comme faisant partie de la R30b (voir page 6)

http://www.chamonix.com/pdf/vol_libre_fr.pdf

Et soyons sérieux, quel pilote de parapente va aller consulter le blog du PGHM avant de voler??? A ma connaissance, ce n'est pas le blog du PGHM qui fait la règlementation aérienne.

 

Alors, donnez nous un vrai outil sur l'espace aérien français, unique pour toute la France, accessible facilement sur le site FFVL, à tous les pilotes de vol libre (le besoin est encore plus criant pour tous les pilotes de vol de distance, de plus en lus nombreux), clair, remis à jour régulièrement, et qui serve de référence irréfutable... Merci messieurs du CD FFVL, et responsable FFVL de l'espace aérien de nous faire ce beau cadeau.

YB

Erreur

Autant pour moi, après recherche, le sommet du Mont Blanc est bien dans la zone R30, donc interdiction de s'y poser...

Mais quand les conditions s'y prêtent, on peut comprendre que réaliser cette ascension est très tentant et c'est malheureusement rarement en dehors d'une canicule en juillet / août.  Interdire n'aura pas forcément un effet sur les pilotes les plus motivés. 

Ne pourrait-on pas plutôt négocier une très légère modification de la zone R30 pour que ce vol d'exception puisse se faire sans sortir des clous ?

Le rôle d'une fédération est bien sûr de rappeler les règles aux pratiquants, mais également d'essayer de faire évoluer ces règles quand l'intérêt des pratiquants est en jeu (Roquebrune, Mont Blanc, etc...)

Où passe la frontière ???

Vaste débat à savoir où passe la frontière au sommet du Mont-Blanc ; et coïncidence de date, ce reportage en date du 15 août cette année, soit quelques jours avant les vols du Mont-Blanc, qui explique le soucis sur l’emplacement de la frontière franco-italienne au sommet du Mont-Blanc :

http://www.youtube.com/watch?v=UG4jkAzO9Wc&feature=player_embedded

et lorsque dans le reportage ils disent que cela n'a pas beaucoup d'importance de savoir où passe la frontière, et bien dans notre cas précis, cela peut avoir de l'importance car l'interdiction de survol est directement liée à la frontière Franco-Italienne.

Emotions et remerciements

Bonjour à tous

Je tenais à deposer un petit mot pour dedramatiser la situation ,pour un peux si ça continu on va finir par se croire sur  "le chant des blaireaux" sur la page web de la ffvl!

Emotion

D'un crosseur de la plaine qui decolle plus souvent à 200 metres que à 2000 ,des images plein les yeux ,des tours et des tours de thermique avec des copains connu ou inconnu

Emotion fulgurante dans le dernier thermique  quand le compteur affiche 4900 ,c'est bien la premiere fois que des larmes de joie coules sous le masque de ski.

Difficile de decrire ce que nous avons tous vecu dimanche dernier ,mais un grand sentiment de bonheur et d'amitie flotté au sommet du grand blanc ce jour la.

remerciements

à la nature

à Evelyne Dhelia pour l'alerte meteo

à GFS et la carte 500Hpa sans un souffle d'air

aux potes connus et inconnus avec qui j'ai eu la chance de partager un bon moment de vol ce jour la

MC

 

 

un peu énervé !

allez voir les traces sur XCCONTEST des types qui passent en plein dans le massif du Mont-Blanc...

cela confirme ce que je pense et ce que l'on a pu voir sur place : ce sont en majorité des étrangers qui n'en n'ont rien a foutre de notre interdiction et qui ne se sont pas gênés pour passer dedans ; c'est comme sur la route : toi t'es Français, tu paye le radar mis en place, tu respecte car tu n'as pas le choix et tu vois les Belges, Hollandais, Suisses, Espagnols, Allemands te doubler à fond la caisse avec un petit sourire en coin ! Heureusement depuis c'est la gouvernement qui a trouvé la solution en signant des accord entre les pays ; donc notre chère FFVL au lieu de nous engueuler sur son site, elle ferait mieux de s'occuper des fédé des pays limitrophes ; c'est comme pour la XALP, ils avaient le droit de passer en vol sans soucis dans la réserve des aiguille rouge, en plein milieu du parc de la Vanoise, le tout en direct live sur internet à la vue de tout le monde et je n'ai pas le souvenir d'avoir entendu la FFVL s'émouvoir à ce sujet ; toi t'en fais même pas la moitié et t'es en prison !!! Merci à la FFVL de faire son boulot ! Et c'est pas les 30 mètres du sommet qui posent soucis au PGHM à Chamonix, c'est bien d'avoir vu des type au Mont Maudit, à l'Aiguille du Midi , sur les aiguilles de Chamonix, dans la vallée blanche...

Pour ceux qui lisent l'anglais

L'intervention de Sean Potts du club des Grattes ciel sur paraglidingforum :

http://www.paraglidingforum.com/viewtopic.php?p=p324858#p324858

 

Ne nous autoflagellons pas plus que necessaire. La repose au sommet ne pose pas de souci au PGHM (du moment qu'il n'y a pas d'accident de parapentiste!) ce sont les traversees de la zone interdite via Gouter/Aiguille du midi qui sont inacceptables.

 

Je trouve le message "Il est clairement interdit de survoler, de décoller et de se poser au Mont Blanc du 1 juillet au 31 août." un peu exagere. C'est pas si clair justement!!! Mettre en caractere souligne ne change rien a  l'affaire :)

traduction automatique, rapide et pas trop mal faite...

Il ya certainement eu une période amusante ici à Chamonix avec les conditions incroyables de vol de retard, et le club de parapente de Chamonix tiens à offrir mes félicitations à tous ceux qui ont volé ici, surtout à ceux qui ont pu atteindre le sommet.

Il existe de nombreuses zones protégées dans la région de Chamonix et elles sont expliquées en anglais sur les sites du club du guide: http://www.lesgratteciel.net/

Une superbe carte qui montre clairement la zone interdite est également disponible ici: http://waypointviewer.appspot.com/?wpt=http://www.parapent (URL rétréci) lpes74.org/lcdv/montblanc.kml

Il ya une erreur sur la carte pour la partie interdite dans le fond de la vallée - il devrait suit la ligne de chemin de fer.

Le cleary carte montre la région du sommet comme étant inclus dans la zone interdite (selon l'administration française!)

La principale zone interdite (Juillet et Août) a été créé en raison du risque de vol libre d'entraver ou de mettre en danger les mouvements de montagne de sauvetage par hélicoptère, au cours du grand nombre de sauvetages effectués dans la région du Mont-Blanc pendant la période de pointe estivale, ces opérations sont effectuées par la gendarmerie (PGHM).

Comme cela a été documenté dans les messages précédents, le comportement d'une minorité a causé beaucoup de frustration avec le secours en montagne et la Mairie de Chamonix.

Après avoir discuté de la situation avec certains des gendarmes de secours en montagne, leur principale préoccupation n'était pas particulièrement les infractions mineures, les débarquements ou de survol du sommet, mais le mépris flagrant de nombreux pilotes qui ont volé dans la zone interdite autour de l'Aiguille du Midi, glacier des Bossons et Vallée Blanche.

Les gendarmes ont fait remarquer qu'ils ont le droit de confisquer les équipements et imposer des amendes très lourdes pour les pilotes qui ne respectent pas les règles.

Une fois que cela est venu à l'attention de la mairie, la zone de mécontentement grandissait et l'adjoint au maire a conclu en déclarant que «la mairie ne peut être contraint de prendre des décisions qu'il ne voudrait pas faire". Ceci est dit par la mairie qui a récemment interdit wingsuiting du Brévent (le club de parapente a exprimé le souhait que ce soit révoquée, et que wingsuiting sera autorisée, sauf entre 10h - 13h).

Le club local a tenté d'organiser un assouplissement de la zone de Juillet / Août interdit autour du site Plan de l'Aiguille après-midi voler dans une zone définie. Il est très évident que toute déformation des relations avec la gendarmerie et de la mairie est ruineux pour ces discussions et ne pas poursuivre notre défense de conserver les aires d'atterrissage dans une vallée avec une partie de la plus haute prix de l'immobilier en France.

Le club accueille les visiteurs et demande simplement que les pilotes de s'informer correctement avant de s'envoler et de respecter les règles locales, s'il vous plaît aider à passer le mot!

Sean Potts

mt blanc

slt ,petit mot d'un pilote pro local, une table ronde devrait s'organiser cet automne avec les instances sécu de la vallée par rapport a ce qui s'est passé. Mais maintenant cela va etre compliqué de négocier avec le pghm pour des tolérances que nous avions !! en sachant que des pilotes parapentes gendarmes de haute montagnes tempèrent leurs boss pour que le procureur de la république ne lance pas une commission rogatoire qui entrainerait une enquète et donc des poursuites pour tout pilote ayant survolé et posé au sommet ( merci a tous les films que vous avez postez ainsi que les traces gps ) !!! car le sommet est sur la commune de st gervais et donc sous le coup de l'interdiction ! je sais, pas mal de pilotes s'en contrefoutent et en rigolent encore en buvant des bières en ragotant leurs super vols, bravo a eux. L'été prochain sera surement différent et beaucoup plus règlementé avec en point de mire les tous les Parapentistes et en premiere ligne ceux de la vallée ! il métonnerait qu'il y ai un conseil des ministres spécialement fait pour changer l'interdiction, ils feront passer le mot au prefet pour distribuer plus de carnet a souche au sauveteurs du pghm quand ils se déplaceront au sommet pour pecher un parapentiste qui sera tomber lamentablement dans une crevasse en tentant de se poser. 

A l'année prochaine ( si on peut encore voler au pays du mlt blanc )

Transpondeur Flarm

Beaucoup de commentaires intéressants à la suite de cette déclaration assez piteuse de notre Fédération qui en gros dit "le règlement c'est le règlement, soyez gentils les gars épargnez-nous des tracasseries avec les autorités".

Désolé la fédé, on attend mieux de vous.

Voler sur le Mont Blanc est extraordinaire, c'est votre rôle FFVL de faire en sorte que se soit possible.

Il y a 8760 heures dans une année et une dizaine d'heures au mieux favorables pour un vol au sommet. Il doit bien y avoir une solution pour satisfaire tout le monde. Les alpinistes, et tant mieux pour eux, ont la part belle. Nous aussi parapentiste serions heureux d'avoir une petite part du gateau.

Pour être concrêt ne pourrions nous pas utiliser un transpondeur Flarm pour nous faire repérer par les hélicoptères? http://www.flytec.ch/fr/sommaire.1760.html

La fédé Suisse de vol libre a participé à cette intéressante technique de détection pourquoi pas la FFVL?

Vol au Mt Blanc

Bonjour, je suis déçu par l'attitude dela ffvl qui se borne à nous rappeler cet interdiction de survol, alors que son rôle devrait être de tout faire pour faire évoluer cette réglementation idiote. Je connais bien le milieu du secours (crs), je vole depuis 1987, guide et retraité de 30 ans de secours en montagne. Question sécurité dans le secteur du sommet, en milieu d'après midi en été il y a belle lurette que tous les alpinistes ayant fait le Mt Blanc sont dans la vallée. Les horaires de secours du sommet ne correspondent pas avec l'arrivée des parapentistes dans le secteur dans l'apres midi. Et si secours il y a l'helico fera comme à St Hilaire, alerte radio pour ceux sur la frequence et les autres s'éloigneront. Il n'est pas normal qu'au nom de la securité parapluie que le plus beau vol d'europe nous soit interdit d'autant plus que cela concerne 4 ou 5 jours par an. Ce que je crains c'est que les 40 ou 50 parapentistes de cette année ne se transforment en 100 ou 200 et plus en rappliquant de toute l'europe pour réussir ce vol (que je n'ai pas fait mais dont je rêve comme tant de crosseurs). Le pire pour la contrepub serait de se retrouvé avec une trentaine de parapentistes bloqués au sommet suite à un changement brutal de l'aerologie (pas de piolet, pas de crampons, le 20 heure sur les incontients etc....) . A+

vol au Mt Blanc

Je trouve la dernière réflexion très juste cependant, je suis plus pour la prévention. Aussi, je pense qu'une tentative de vol au Mt Blanc ou dessus de tout massif glaciaire devrait se faire avec le matériel adéquat : emport de crampons, batons rétractables et 10 m de corde mini au cas ou le re-décollage ne puisse s'éffectuer pour diverses raisons.

j'aimerais que l'on fasse passer cette information qui me semble nécessaire au regard des risques encourus en haute montagne. l'emport d'une trousse de secours est un plus dans le paquetage et devrait être obligatoire pour tout volant. Entre le sommet et Mt Blanc de Courmayeur, 20 m sous le sommet il y a un plat pour organiser une DZ pour l'hélico, les pilotes présents et ne pouvant pas décoller en cas de pépin peuvent mettre leur voile en boule ou la bourrer dans le sac, se coucher dessus le temps de l'intervention après écartement des voiles en l'air par radio. Nous étions 5 du club des Hommes oiseaux de Thonon Orcier au sommet et pas tous équipés mais dans le futur, nous y remédierons.

LE JOUR PARFAIT

 

  

Attends, tu rigoles, ce sont les ministres qu'il faut interdire...! 

On est dans un monde de lâche où tout le monde à peur de vivre... 

Bravo les mecs (et les filles), pour vous êtres posés au MONT-BLANC. 

Votre sens de la responsabilité individuelle et collective, dans la conscience de la vie, est plus belle que toutes ces fioritures que le monde soit disant civilisé, nous impose de plus en plus. 

Au nom de la sacro sainte sécurité, il ne faudrait bientôt plus respirer quand payant une taxe oxygène ! 

BUDGET FORMATION: 

Il n'y a qu'à briffer les gendarmes sérieusement à apprendre à repérer les pilotes de parapentes... 

L'aérologie du vol libre doit être étudiée et comprise par les pilotes d'hélico de secours. 

Çà doit faire partie de leur formation.

Et « ya » quand même pas des dizaines d'hélicos en même temps au même endroit !

Si vraiment c’est si important cette interdiction (mais j’en doute !), il y a peut être d’autres solutions plus humaines et plus intelligentes. Pourquoi pas, un petit émetteur dans la sellette, pour être repéré au radar

Je suis sur qu'au fond d'eux ces gendarmes n'ont pas trop envie qu'on nous interdise le mont-blanc...

Un accident peut très bien arriver ailleurs où ce n'est pas interdit.

Avec l'espace-temps, probablement que çà arrivera ! 

Et alors, une fois toutes les X années, et il faudrait interdire l'activité !

Non vraiment, il y a beaucoup de vraies questions à se poser sur nous-même avant de ne pas se poser sur le MONT-BLANC !

Le verbe « POSER » à plusieurs sens, il ne faudrait pas l’oublier !!!

 

Mont blanc

Salut à tous passionnés.

 

Ceci est mon avis, car il n'est pas bon se ne rien dire quand on le pense tout haut, ce débat est très intéressant

 

Déjà merci pour les images, c'est très beau.

 

- La ffvl et c'est son rôle a simplement fait un rappel, en aucun cas donné de leçon, elle invite  et espère que cela ne se reproduira pas avec la même méthode.

je lis ce qui est marqué dans son article.

 

- Le PGHM fait de même, et de manière tès cordiale, et il rappelle aussi qu'un arrêté ministériel existe ainsi que son contenu, il est où le problème ?

 

C'est la suite qui nous intéresse :

Imaginez que vous soyez le maire de saint gervais.

Pour plus se prendre la tête avec les pseudos 250 pilotes non équipés de piolet/crampons/10 m de corde/matériel de survie et j'en passe... de l'été 2013, il va faire quoi à votre avis ?

Il va faire se rejoindre les deux zones rouges entre le sommet du mont blanc et le dôme de miage.

Et il va demander au ministre, preuve à l'appui des évènements de 2012,  de le faire vite.

Comme ça plus de problème.

Pour lui, un énorme  avantage :

Pendant la durée de l'arrêté, tout parapentiste retrouvé dans la nouvelle zone rouge sera dû à un non respect de la règlementation aérienne ; ministérielle et communale donc  aucune pourssuite possible contre le maire.

Les frais de secours seront à la charge du parapentiste qui aura délibérément transgressé un arrêté et non pas à la charge de la communne du territoire de l'accident.

Pour quelle raison, un gendarme de haute montagne irait risquer sa vie pour sauver un parapentiste peu précautionneux ignorant les pratiques de l'alpinisme (ce qui ne veut pas dire qu'il ne les connais pas ) et qui évolue en zone de haute montagne en se posant sur le sommet enneigé ?

Après tout quand on évolue en milieu hostile, on s'équipe, c'est la base ! Non ?

Pour accèder au mont blanc, il faudra donc le faire par le côté italien ou suisse , ce sera plus complexe, mais pas impossible puisque ça se fait déjà.

Et une fois de plus, pour quelques pilotes qui au retour ont délibérément transgressé la zone, c'est le collectif des pilotes qui va prendre.

Ca ne me choque pas.

Aujourd'hui, beaucoup de pilotes revendiquent la pratique du vol libre comme une zone de non contrainte voir limite de non droit.

Mais ils se trompent, les citoyens français  ou europeens sont soumis aux mêmes droits et aux mêmes obligations, quelque soit l'activité.

Je pense sincèrement que le mont blanc pourrait être survolé à chaque canicule, le maire, le ministre, la ffvl  seraient certainement  d'accord pour octroyer aux pilotes des couloirs ponctuels de survol et de dégagement.

Mais concrètement aujourd'hui, c'est bien l'inverse qui va probablement se décider.

Parcequ'il est inabithuel pour des élus, des gendarmes de haute montagne, un ministre, une fédération de concevoir que l'on puisse accèder à 4810 m d'altitude en chaussures légères, sans équipement de survie, parfois en short.

Et le parapente historiquement n'est pas le premier sport à se confronter de la sorte au mont blanc.

Il fût la mode , de monter en chaussures légères pour battre le record de montée au sommet du mont blanc.

Ce record battu, ce type de pratique s'est arrêté.

Il est inhabituel de concevoir que l'on puisse rejoindre un si haut sommet sans moteur en 1h40 sachant que depuis que l'alpinisme existe ce sport préconise les outils rudimentaires que sont la corde, le piolet, les crampons pour évoluer à peu près en sécurité.

Et si l'hélico ne peut pas redescendre tout ce petit monde ? (ben y'a qu'a en faire venir un autre )

Et c'est qui qui paye ?????

Le choc de culture est énorme.

Et l'exemple ?

Je ne sais pas si ceux qui l'on fait en 2003 s'imaginaient que cela pourrait devenir à la mode un jour ?

Le problème maintenant, c'est que la plupart des pilotes risquent de vouloir le faire, et probablement de mal le faire puisqu'il faut le faire à tout prix, c'est  à la mode.

Imaginez vous un instant que les médias reprennent systématiquement (comme à leur habitude) l'information  sur l'accidentologie du massif du mont blanc ; mais en prenant le soin de parler de ces aventureux parapentistes tombés dans des crevasses parcequ'ils n'avaient pas de crampons pour de poser au sommet du mont blanc...etc ...etc...

Le maire de la commune de saint gervais, quand il en aura marre, il donnera un avis contraire à la pratique du vol libre sur le sommet de sa commune, et peut être que le ministre lui emboitera le pas en l'interdisant tout simplement, parceque lui il en a  le droit  et le devoir pour  protéger les biens et les personnes sur le territoire.

Eh oui, le vol libre va devoir composer avec l'évolution des moeurs.

Rien de bien nouveau, et d'ailleur merci aux pionniers, qui ont eu contre vents et marées la clairvoyance dans l'indifférence.

Conclusion : 

Si la pose et le survol du mont blanc doit devenir une pratique courante annuelle du parapente, c'est bien tous ensemble que nous devons en faire la promotion au niveau national, régional, local.

Sans réinventer le vol libre, y 'a des trucs qui fonctionnent très bien dans notre sport.

Tant pis pour les grincheux et l'avenir nous dira si les libéristent ont su garder intacte leur terrain de jeux, parceque cette fois ci c'est bien eux qui ont fait en sorte de se faire battre.

C'est dommage pour les autres.

Et j'espère sincèrement que l'on pourra reagarder de très beaux films en 2013 sur le toit de l'europe avec des pilotes très émus.

message perso à steph boulenger : merci steph pour tes émotions partagées.

Amicalement à tous.

Un pilote simplement  comme vous  (qui ne s'est pas encore posé au sommet du mont blanc mais qui rêve plutôt de le survoler).