Le vol de Olivier ANGENARD du 28/04/2015

99-00 | 00-01 | 01-02 | 02-03 | 03-04 | 04-05 | 05-06 | 06-07 | 07-08 | 08-09 | 09-10 | 10-11 | 11-12 | 12-13 | 13-14 | 14-15 | 15-16 | 16-17 | 17-18 | 18-19
Pour tous problemes avec un vol ou un classement, contacter l'equipe C.F.D.
trace GPS2015-04-28-igcfile-224918-63188.igc
decollagemar, 28/04/2015 - 11:44 UTC
atterrissagemar, 28/04/2015 - 17:19 UTC
Plafond max1800 m
Vz max+8.6 m/s
Nombre de points de la trace14542
intervalle moyen d'enregistrement1 point/1.4s
Trous dans la tracenon
cryptage FAIOK. signature = xre

Télécharger la trace :


Astuces d'utilisation de la carte : ( visugps, une réalisation VictorB)

Mon premier 100 kil

Météo du vol: 
récit du vol: 

Vol complètement insensé dans son déroulement.

Se déplacer sur site es toujours un peu un pari.
La journée du mardi 28 avril me semblait prometteuse mais aucun signe de nul part concernant son potentiel.
Silence radio chez les plaineux.
Même le réseau du zèbre est resté muet. Du coup grosse, grosse incertitude. On se décide en se disant qu'on a plus de chance de voler à tenter qu'à rester à la maison.
J'avais demandé à ma mère, avant le week-end, de me consacrer son mardi. La récupe sera assurée.
RDV fixé à Dreux avec Dom pour covoiturer.
Sur la route le ciel est pavé de cums, il est pourtant tôt et du coup c'est mauvais signe (risque d'étalement ou pire, de surdéveloppement).
Arrivé à Falaise le ciel est barré par un monstre et nous prenons la pluie, ca craint du boudin.

Au déco un petit groupe de 10 pilotes dont Honorin Hamard. Ca nous rassure un peu.

Premier vol et première extraction avec Honorin, le zèbre ne s'est pas encore décidé à décoller alors que çà sort. J'hésite entre continuer à décaler avec Hono ou attendre Dom. Ma tergiversation me pose 4 kil derrière le déco. Merci maman de venir me récupérer fissa.
Deuxième vol au moment où Dom se fait poser en bas (Dom redécollera pour battre son record en plaine).
Tant pis pour le vol de groupe, le thermique est là, j'y vais.
Début de vol (30 premier kil) facile. Je ne sais toujours pas lire les nuages mais tout marche.
Finalement non, je me retrouve à faire un point bas juste avant Argentan. J'en ressors, et là, je commence à prendre mon temps. J'enroule tout, tout, tout! Pas très rentable, j'ai l'impression de voler sans gagner de distance, la ville n'en finit pas. Enfin le plaf, devant la ligne semble évidente. Je me dis qu'en tirant tout droit, en faisant le dauphin, ça doit le faire. Feu. Je bricole dans la sellette, je regarde comment faire passer la canule du penilex que j'utilise pour la première fois, je me prends la tête, le tuyau s'arrache sans que je n'ai pu me soulager. Je me remets dans le vol, trop tard!!! Je n'ai rien anticipé tout est à l'ombre, c'est à gauche que ça se passe. Un tracteur dans un chant, pourquoi pas ? J'ai plus que ca. Nada! Pas de déclenchement.
C'est mort de mort!!.70 kil c'est pas si mal. Je regarde ou poser, je ne sais pas trop si je vais pouvoir passer ce petit hameau, je surveille bien les lignes électriques et les animaux dans les parcelles, je repère un terrain propre ou poser en toute sécurité. J'entends les chiens aboyer de partout, ils m'ont repéré. Je me mets face au vent pour poser (57m hauteur sol) je fais finalement un tour complet, "bip-bip" un 0,2.
Toi mon gars!!! Je ne vais pas te lâcher.
1200 de gain alors que j'allais sortir les pieds du cocon, c'est du grand n'importe quoi ce thermique, même pas une seule tâche de soleil au sol, des étalements de partout. Conséquence, je refais illico un autre point bas.
Kil 94, 500m QNH je suis maudit, je vais jamais les faire ces satanés 100kil!!! Je fulmine! Je calcule ma finesse sol vent de cul, dérive 10-15 km/h soit peut-être 13 de finesse. Ça suffira pas. Chuis vert!!! Dégouté. Ca me gave! Ca servait à quoi de se refaire ?!!
De nouveau ca bipe mais sur moins d'un tour, c'est pas grave le vent me pousse, le 0 c'est du +0.
Les minutes qui suivent sont interminables. Ça suffit ou pas ? Finalement le thermique s'organise. XC Soar me donne 98 kil du déco, c'est gagné, j'exulte mais pas question de le lâcher pour autant. Objectif CFD 2015 rempli. Enfin mon premier 100 kil, plus de stress, tout ce qui suit est comme un nouveau vol qui commence, je profite.
Je refais le nuage, je prends du grésil mais la masse d'air n'est pas du tout turbulente.
Devant tout est repassé au soleil, le ciel s'ouvre et les quelques rares derniers cums bourgeonnent, je survole une espèce de base militaire désaffectée reconvertie en parc photovoltaïque.
Un dernier village à passer et je pose.
"C'est rigolo ce truc là", un étang dans le lit du vent, une cuvette avec des arbres épars puis des maisons (si ça ça déclenche pas, je comprends plus rien!)
Bingo! Je me prends le thermique du vol YAHOUUuuu il est 18h30 et je fais +1000m en moins de 10 min, c'est quand même un peu louche je me barre sans faire le plaf, je ne me sens plus assez de jus pour me laisser prendre par le nuage. Vz pas monstrueux mais belle moyenne intégrée.
Il commence à être tard, les 130 kil sont fait, ça ira bien pour aujourd'hui.
Je n'ai vraiment pas voler vite (mais la moyenne je m'en tamponne).
Posé à 15 kil de Dreux, j'appelle le zèbre qui me dit être arrivé au parking du covoiturage.
Le temps de replier et de marcher 5min et je suis dans la voiture en route pour Mantes.

Rétrospectivement j'ai beaucoup repensé à la discussion avec Chouchou à Rigny le jour du record de Guido.
Il expliquait l'importance de la gestion des émotions en vol, insistant bien sur le piège que représentaient les excès d'optimisme ou de pessimisme et disant qu'il fallait jamais ni se laisser gagner par l'euphorie ni sombrer dans le défaitisme.
J'en suis maintenant convaincu.
Ce même jour Denis nous expliquait qu'en vol, rien n'était jamais dû au hasard ou à la chance.
Franchement, quand je fais la somme des erreurs (conneries) et des approximations que je fais, je ne vois que la Chance, comme seule explication, pour m'avoir offert, le jour de mon anniv', mon premier 100 kil.