Le vol de Martin PIGNEDE du 03/06/2015

99-00 | 00-01 | 01-02 | 02-03 | 03-04 | 04-05 | 05-06 | 06-07 | 07-08 | 08-09 | 09-10 | 10-11 | 11-12 | 12-13 | 13-14 | 14-15 | 15-16 | 16-17 | 17-18 | 18-19 | 19-20


Pour tous problemes avec un vol ou un classement, contacter l'equipe C.F.D.
trace GPS2015-06-03-igcfile-37590-66227.igc
decollagemer, 03/06/2015 - 09:11 UTC
atterrissagemer, 03/06/2015 - 16:16 UTC
Plafond max2952 m
Vz max+4.6 m/s
Nombre de points de la trace6371
intervalle moyen d'enregistrement1 point/4s
Trous dans la tracenon
cryptage FAIOK. signature = xgd

Télécharger la trace :


Astuces d'utilisation de la carte : ( visugps, une réalisation VictorB)

Recit pour mon vol de 149.87kms du 03/06/2015

Météo du vol: 

Vent faible à 15km/h de nord-ouest fin d'après midi. Plafond et cum vers 2400m à 2700m selon massifs.

récit du vol: 

Vidéo: vimeo.com/129877458
J'avais bien prévu de voler ce mercredi, mais pas de partir de Chamonix. Un peu hésitant vis-à-vis des probables développements orageux, et voyant les plafonds prévus plutôt bas, je pensais à un petit vol sur Annecy. Un sms de lolo me convainc, et c'est accompagné de Guigui, Lolo et Morgan qui nous filons à Chamonix pour être au téléphérique vers 10h15. On discute sans y croire d'un triangle FAI de 150km, dont j'ai vu beaucoup de trace, mais qui me laisse rêveur... 

Beaucoup de monde au déco, le télécabine du Brévent étant fermé au mois de juin. Décollage vers 11h15 pour aller directement en face Est du Brévent, et trouver le thermique du départ. On est rapidement à 2500m, et avec patience jusque 2900m avec un peu plus de cisaillements. Nous nous regroupons pour partir vers les Fiz. Passage vertical déco de Passy pour éviter la réserve naturelle. La remonté sur la falaise de Platé est assez simple, et nous filons à Varan sous le nuage. Lolo passe plus en arrière et perd un peu de temps à l'ombre.

On transite vers les Quatre têtes sous la Pointe Percée en compagnie de Guigui et un collège en Enzo2. Je raccroche un peu au-dessus de l'altiport mais ça fait bien. On remonte le sommet des Quatre têtes jusqu'aux nuages qui garderons la Pointe Percée cachée. Le survol des crêtes entre les nuages est magnifique jusqu'au col des Aravis, avec des bases variables suivant l'orientation, ce qui permet de monter au vent des nuages!... Magnifique, et pas de surdéveloppement. Passage du col des Aravis, pour raccrocher sous l'Etale. L'orientation Est est, à 12h30 passé, médiocre, et négligeant un thermique, je me retrouve sous le vent des Trois Aiguilles, ça remonte déjà depuis l'ouest; pas confortable... La crête descend un peu et je me jette à l'ouest pour essayer de passer le Charvin sans trop me faire chahuter. Je passe un col au ras des pâquerettes pour retrouver la face sud du Charvin. Ca va beaucoup mieux, je vais pouvoir refaire le plafond. Puis transition vers les Bauges au-dessus d'Ugine.
Aravis
Là les faces sud-est donnent bien, la remonté au sud de la Pointe de la Sellive m'amène aux barbules sous le nuage. c'est bien joufflu sur le Trélod, mais ça reste raisonnable. Je continu donc vers la dent d'Arclusaz, en me concentrant pour rester aux nuages. je m'applique pour faire le plafond entre les nuages à L'Arclusaz, pour filer directement sur le Trélod. J'arrive assez bas, au pied de la falaise, mais pile dans le cycle et remonte au plafond très vite. Les planeurs filent vers le nord, mais pour nous, le peu de nord-ouest nous contre un peu et c'est long. J'hésite ensuite entre un décalage vers le Roc des Bœuf pour assurer la traversée du Lac, ou filer tout droit au-dessus de Doussard. Optimiste, je file tout droit en partant de 2200m. Merci la Carrera, ça place finalement bien, mais le remontée sur le bout de la crête de la Forclaz dans la forte brise de vallée impose une bonne dose de concentration. à 10Km/h, je passe enfin le déco de la Forclaz. Ensuite rocher de Roux, Lanfonnet et dent de Lanfond sont une formalité, tandis que Lolo, passant depuis le Roc des Bœufs par Planfait, rame 1/2h en bas...

En route pour la pointe du triangle, Parmelan, puis Thorens-Glières avec un thermique faible, bizarre et difficile à centrée. Un peu d'Ouest? surement...  Je file donc vent dans le dos vers la Falaise d'Usillon, qui d'habitude me permet de rentrer chez moi à Orange. Effectivement 10/15Km/h de ouest... ça monte mais pas très haut, 2300m. Un peu juste pour entrer au moins au Grand-Bornand. Déjà 5h de vol, j'hésite, je pourrais me poser à la maison. Mais bon, rien à perdre, et pas d'horaire, les enfants sont gardés ce soir. Je file à travers le plateau des Glières à 55Km/h sans accélérer. Tout à l'ombre, mais bien poussé, j'enroule tout ce qui passe pour aller taper le roc de Charmieux. Ca porte bien, j'arrive assez haut mais ça ne monte pas. 50m au-dessus je file alors sous le vent vers le Grand Bornand et le roc des Arces, un peu balloté... Roc des Arces tout à l'ombre, j'envisage de me poser au grand-Borand, c'est déjà pas mal...
Mais en filant vers l'attéro, je vois une voile enrouler en milieu de vallée, et une base bien grise à plus de 2600m. Lolo resté vers surCou pour poser à La Roche me confirme que ce n'est pas extrêmement développé au-dessus, et les autres cums sur les Aravis me rassurent.  C'est repartit dans cette heureuse confluence qui nous monte vers 2500m. Je peux alors envisager de filer vers les combes des Aravis face ouest, et peut-être basculer sur la vallée de l'Arve. J'arrive par les Confins à la première combe, Je croise Vincent avec son Artik plume, mais ça ne monte pas... c'est trop bête de rester là, j'essai une deuxième combe... pas grand chose. La troisième sera la bonne et donne le thermique pour le ticket de rentré à Chamonix! Je passe le col entre Mont Fleuri et Tardevant, magnifique, et poussé par l'ouest, je plane sur 10km à 50Km/h jusqu'à Saint Gervais.

Reste quand même le passage du Prarion, qui, à cette heure, est balayé par la brise qui passe au-dessus pour plonger sur la vallée de Chamonix. Je me suis déjà fais piéger ici après mon tour du massif du Mont Blanc il y a un an, et je n'ai pas envi d'aller poser à Passy si près du but... ça monte un peu, j'hésite à m'enfoncer vers le Mont Vorassay au pied de Bionnassay mais un peu rincé,  dès que j'ai 50m, je passe au ras des télésièges et me jette sur les Houches... C'est le mot, -3m/s jusqu'aux Granges avant Taconnaz. Un champs salvateur entre tous les chalets, et je suis enfin posé.
 
 

Commentaires

bonjour martin,
merci pour ton récit et ta vidéo,le top pour aider à progresser et c'est ce que je compte faire en me donnant un défi comme ton cross. tes petits détails, météo, confluence, transitions sont d'une grande aide, merci encore !
je manque un peu d'expérience, je suis plutot un pilote de plaine, mais je me documente sur les récits de vol. et j'ai réussi à apprivoiser ma petite zeno, on devrait faire de belles choses ensembles :)
bon vols à toi
jacques marsollier