FAI Opens in France available for registration

Le vol de Paul BICHAT GOBARD du 05/05/2016

99-00 | 00-01 | 01-02 | 02-03 | 03-04 | 04-05 | 05-06 | 06-07 | 07-08 | 08-09 | 09-10 | 10-11 | 11-12 | 12-13 | 13-14 | 14-15 | 15-16 | 16-17 | 17-18 | 18-19
Pour tous problemes avec un vol ou un classement, contacter l'equipe C.F.D.
trace GPS2016-05-05-igcfile-208931-82704.igc
decollagejeu, 05/05/2016 - 08:15 UTC
atterrissagejeu, 05/05/2016 - 17:03 UTC
Plafond max3395 m
Vz max+9.7 m/s
Nombre de points de la trace31682
intervalle moyen d'enregistrement1 point/1s
Trous dans la tracenon
cryptage FAIOK. signature = xsr

Télécharger la trace :


Astuces d'utilisation de la carte : ( visugps, une réalisation VictorB)

Recit pour mon vol de 200.82kms du 05/05/2016

Météo du vol: 

Du Nord en altitude Sud Est dans la couche convective, condition Fumante sur Saint André

récit du vol: 

 Quand est ce qu'on vas voler ? Je vois se profiler deux belles journées de vol Mercredi et Jeudi, le problème, il y a trop de Nord Mercredi et trop de sud Jeudi, impecoble ! C'est l'occasion de faire un aller et retour sur 2 jour. Je branche Jean sur le projet, puis il a du se décourager en prenant la météo, les prévis sont excellentes pour les alpes du sud, le problème c'est le Vercors, 35 de nord pour 1800 de plaf... Je me résigne et part pour St André en covoiturage.
L'objectif du mercredi, un vol plaisir vers le val d'Allos qui se termine à Gréolière pour réaliser ce projet qui me tient tant a cœur Gréolière-Chamonix. Finalement ce sera Entrevaux la vallée du Vars, très accueillante d'un point de vue aérologique (ironie) et des gens sympa pour faire du stop, je prend l'option des petites routes car c'est le plus court, il n'y a pas grand monde sur la route, mais au moins ils s’arrêtent. Ce soir je plante la tente à Gréolière. J'ai discuté avec Benoit Morel, spécialiste du coin et de l'analyse météo, qui me dit que le Sud Est dans les basses couches est fort et qu'il vaut mieux décoller le plus tôt possible, il me préconise Fourneby à 9h30 il y aura 3000 ! Dans les oreilles d'un alpin du nord ça fait bizarre... Aussi il me dit que Bleine décollera plus tôt que Gréolière, je me suis trompé... Un grand merci à lui pour les conseils.
Finalement je suis a la bourre je ne trouve pas le déco, mon Gps n'as plus de pile, je fonce décoller à Bleine un déco que je connais.
En arrivant à 10h, les Biroutes du déco sont déjà tendu vers le ciel, je doit déjà avoir 1h de retard sur les conditions, et dans alpes du sud, le premier décolle quand ça tient et on observe les sketchs 15 min plus tard car c'est déjà trop fort.
Bref c'est pas le tout, mais moi je suis pas d'ici, je décolle, je monte à la vertical, pousse le barreau pour m'éloigner du relief, je peux quand même remonter le vent face à l'est, première condition pour voir que les conditions sont pas si pire, le vent est dans le bon sens c'est déjà un point positif, mais les thermiques sont complètement couché, les barbulles qui avais apparu à 9h30 ont déjà disparu balayé par la brise+vent (pour Rachel ;-)), je monte autant que possible et fini par décaler un thermique qui m’emmène sur le prochain relief, je recommence, toujours aussi razmokette à 1850 heureusement les brises fortes des alpes du sud nous récupère très bas habituellement, j'arrive sur le premier relief surmonté d'un nuage, mais j'en suis encore loin, je patiente il faut que je monte, ça fini par payer, les prochains nuages sont du coté de st André, et ça semble fumant, le prochain thermique sera un 4m/s qui vas au nuage à 2500.
Ca y est je me sent mieux, je vais pouvoir profiter, voler à la cool dans un secteur qui m'est moins inconnue. Bon d'accord pas si cool que ça, mon périple des alpes du sud m'aura permis d'élaborer un dictons : "Mieux vaut prendre le thermique, que te faire prendre par le thermique" Et ouais pas besoin de faire de l'acro pour avoir de l'adrénaline, le cross c'est déjà beaucoup d'adrénaline, je continue, la Blanche est une formalité, je ne m’arrête que si j'ai du +5 , j'arrive sur le Morgon en compagnie de Marco dos santos (/cfd/liste/2015/vol/20186049) qui vient de St André avec Mélanie Herman, on peine à faire le plaf on est hors cycle, enfin ça sort sur la face nord du Morgon, cherchez l'erreur... J'y suis presque je part devant, confiant pour cette première fois, trop confiant, il y a maintenant une grosse composante d'ouest, mais je le fais par les Chabrière, comme les cadors, je sens que ça porte vers les Chabrière alors je persévère mais je suis bas et sous le vent d'une petite épaule, c'est pas confortable du tout, Marco me rejoint pour lutter et forcer ce verrou, ça déclenche en avant, on chemine face au vent et ça passe ! Plus razmokette pour moi que pour lui, mais aujourd'hui il est prévu que je rentre à Chambéry :-) Mélanie nous rejoins, mais rendra les armes ici. Marco vole vite il est déjà devant, et moi j'ai envie de papillonner dans les Ecrins, si j'avais su, ce que ça me couterait... Le paysages est magnifique, le ciel est magnifique, +5, transition, +5, transition, puis voila le Coiro, on sent déjà le climat des alpes du nord, monter est plus difficile, je prend une option du Coiro par le bas, puis finalement pas si bas grâce à un thermique de milieux de vallée.
Je tremble d'avance, le Coiro, lui, n’appartient ni aux alpes du nord, ni à celle du sud il est juste sur fumant en toute circonstances, finalement je suis accueilli par un +5 assez confortable, puis je chemine toujours en montant vers la face ouest, ça bouge beaucoup, je tient ma voile je suis concentré, posé sur mes certitude qu'il n'y a pas de raison de fermer si on tient la voile, le Coiro me remet a ma place de papillote volante, j'ai pris ma première frontale en IP6 avec une belle bascule en arrière, heureusement fort de mon expérience en IP6 acrobatique, la fermeture est propre, l'ouverture aussi et sans cravate, maintenant je m'en vais...
La masse d'air est maintenant bien plus tranquille peut être même un peu trop, ça monte mais plus des briques... J 'arrive sur le Taillefer nargué par des planeur, je ne trouve rien, à me mettre sous la dent, je suis hors cycle je part en direction de Belledonne, si j'avais su, j'aurai pris la face sud du coté de la Romanche, je rejoins péniblement le déco de Chamrousse, youpi il y a des voiles perché, des gas décollent en me voyant arriver, ils montent, pas moi, peut être la faute de mes 4 kg de surcharge, bivouac oblige, j'enrage, je fini par partir sur un plan de derrière les fagots, un vrai pierrier avec de vrais noyaux, qui me permet de cheminer à 2000 en Belledonne, c'est très jolie. Je perd du temps à essayer de monter mais la visite est sympa, il est tard maintenant, je vais rentrer à la maison, je fais un glide final face à la brise pas terrible, mais la tête rempli d'image, la prochaine fois je passerai par le Galibier !

En conclusion : Je recherche une Alpina 2 Ptv 90 kg, et ouais j'aime voler à la cool dans des paysages et surtout des aérologies pas cool ;-)

/cfd/liste/2015/vol/20185881

https://goo.gl/photos/WwFRgxwn2789cpi59
 
Bon vol !