Le vol de Romain GABILY du 30/03/2019

99-00 | 00-01 | 01-02 | 02-03 | 03-04 | 04-05 | 05-06 | 06-07 | 07-08 | 08-09 | 09-10 | 10-11 | 11-12 | 12-13 | 13-14 | 14-15 | 15-16 | 16-17 | 17-18 | 18-19
Pour tous problemes avec un vol ou un classement, contacter l'equipe C.F.D.
trace GPS2019-03-30-igcfile-237450-172733.igc
decollagesam, 30/03/2019 - 10:02 UTC
atterrissagesam, 30/03/2019 - 16:40 UTC
Plafond max2597 m
Vz max+10 m/s
Nombre de points de la trace23904
intervalle moyen d'enregistrement1 point/1s
Trous dans la traceOui, le plus long de 26s
cryptage FAIOK. signature = xct

Télécharger la trace :


Astuces d'utilisation de la carte : ( visugps, une réalisation VictorB)

Recit pour mon vol de 162.97kms du 30/03/2019

récit du vol: 

Deuxième jour à Saint-Hil, RASP annonce fort de sud mais les émagrammes de meteoblue beaucoup moins. Un peu moins de plafond qu'hier annoncé (2600 au lieu de 3000+) mais ça me parait encore une super journéee pour retenter le même type de vol. 2 objectifs : éviter les erreurs d'hier pour ne pas perdre de temps à ressortir (=voler plus vite en vitesse myenne) et décoller plus tôt (11h, on est encore à l'heure d'hiver) pour étendre le triangle plus au nord (=roc des Boeufs, voire dents de Lanfon si j'y arrive assez tôt). En fait, l'idéal serait de combiner en un seul triangle les vols d'hier et avant-hier. Je crois que c'est une belle manière de progresser, tout en limitant le risque puisque mon mental est plus solide quand je survole des contrées connues. C'est là que les années de "petits cross / tour du bocal" en variant les sites portent leurs fruits. Merci ma progression lente ! Montée à pieds, toujours par le chemin du téléphérique, 1h20 (contre 1h30 la veille, là aussi ça progresse). Surprise au déco : personne ! juste quelques biplaceurs, pour un samedi ça me parait bizarre que les crosseurs ne soient pas sortis, peut-être à cause du sud annoncé sur certains modèles ? En tout cas au déco il y a autant de Sud que de Zeno : Zéro ! Une belle brise régulière, un peu plus forte qu'hier. Décollage, cap Saint-Eynard, et par chance en même temps une zeno et une M6 décollent du déco nord, nous voilà à 3 pour parager ce début de vol, ça aide toujours un peu. Je fais mon demi-tour au St Eynard et ils poussent plus au Sud, j'ai les crêtes de la Chartreuse pour moi tout seul et elles marchent bien ! Tout droit jusqu'au Granier, la savoyarde que maintenant je connais, toujours en contournant bien par l'Est car les weekends jusqu'au 8 avril la TMA de Chambéry est dans sa version élargie, mais de toutes façons ça ne me dérange pas car il est tôt et je veux viser directement le côté Montlambert. D'ailleurs, excellent surprise sur Montlambert puisqu'une compétition amicale de cross en équipe de 4 a lieu ! Pour te baliser les thermiques on ne peut rêver mieux, j'ai 80 voiles dans mon champ de vision, dont certaines déjà dans le coeur des Bauges !! Changement d'ambiance après avoir fait la Chartreuse en solitaire... je pense que ça m'a aidé à traverser les Bauges assez vite, car pas besoin de chercher les thermiques, je volais assez haut, d'un plaf à l'autre. Les dérives sont bonnes (Sud) et tout ce que j'enroule me décale vers mon but, quel pied...je me dis que je vais essayer de faire le retour plus bas, pour être plutôt poussé par les brises que contré par le sud légèrement présent en altitude. Traversée du lac ou pas ? (voix intérieure : bah si tu le tentes pas là, tu le tentes jamais mon grand !). Plafond sur les dents de Lanfon et début de retour, plus tôt que la veille sur le Julioz donc le plan se déroule bien. Quelques difficultés pour ressortir du grand Colombier mais avec de la patience ça fonctionne, puis cette fois tout droit de la Gallopaz jusque Bramefarine, tirons profit des erreurs d'hier ! Petite erreur quand même, un excès de confiance sur le raccrochage de Bramefarine me fait négliger les premières ascendences que je croise, j'avance un peu trop et galère quelques minutes pour en ressortir mais finalement ça passe, super glide final poussé par la brise et retour à Lumbin avec Pierrick, pilote avec qui nous avons partagé la fin de vol. Rencontre aussi de Nico qui pose après nous en Enzo3 après un aller / retour au col des Aravis (!!!). Equipe bien sympa, on rrrrrrrrrrrefait le match autour d'une Leffe de printemps, on parle des crêtes du Vercors et Pierrick me parle d'un joli vol à faire depuis la cabane du col vert, j'ai mon plan pour demain !