Le vol de Romain GABILY du 31/03/2019

99-00 | 00-01 | 01-02 | 02-03 | 03-04 | 04-05 | 05-06 | 06-07 | 07-08 | 08-09 | 09-10 | 10-11 | 11-12 | 12-13 | 13-14 | 14-15 | 15-16 | 16-17 | 17-18 | 18-19 | 19-20


Pour tous problemes avec un vol ou un classement, contacter l'equipe C.F.D.
trace GPS2019-03-31-igcfile-237450-173091.igc
decollagedim, 31/03/2019 - 10:44 UTC
atterrissagedim, 31/03/2019 - 16:42 UTC
Plafond max2836 m
Vz max+10 m/s
Nombre de points de la trace21408
intervalle moyen d'enregistrement1 point/1s
Trous dans la traceOui, le plus long de 14s
cryptage FAIOK. signature = xct

Télécharger la trace :


Astuces d'utilisation de la carte : ( visugps, une réalisation VictorB)

Recit pour mon vol de 151.83kms du 31/03/2019

récit du vol: 

Après ces 2 journées magiques, je reste concentré en me disant que si je gaze bien aujourd'hui ça peut faire une jolie trilogie, et de beaux points à la CFD dans l'optique de mon admission au DEJEPS. Je voulais changer de site, pour ne pas revoler de saint-hilaire et j'avais vraiment envie de découvrir le Vercors, et après avoir découvert la Savoyarde, me lancer pour la première fois dans la transition au-dessus de Grenoble.Donc ce matin direction Le Gua pour y laisser la voiture au bord du stade de foot (merci Pierrick pour le topo vol en 2 minutes la veille !), trouver une bonne âme pour me conduire au début du sentier 10 bornes plus haut (astuce : aller au café du village où d'ailleurs il y a une super ambiance en ce dimanche matin, sociabiliser, faire part de son projet de décollage de la cabane de col vert, et hop on te propose le ride !). Merci à Manu, retraité du village qui me dépose le plus haut possible sur la piste forestière. 500 m de dénivelé mais 1h30 de montée pour cause de beaucoup trop de neige à cette période, par moments je m'enfonce jusqu'aux genoux. Là je me dis mais quel plan foireux !! Mais c'est joli donc ça passe...Le projet du jour est de descendre jusqu'au Grand Vémont en longeant la réserve du Vercors, remonter les faces Est, raccrocher la Chartreuse jusqu'au bout et retour par Belledonne en essayant d'arriver sur Chamrousse pour y assurer un gros plaf pour se gagner le retour au village par la voie des airs. Pas de vent météo d'annoncé, tout au long du vol les balises reçues en radio annonceront successivement leur brise suivant où elles sont placées... du bonheur. A la fin, tu les connais par coeur et tu t'amuses à deviner la force du vent avant qu'on te l'annonce ! St Hilaire Sud-Est 8-13, Allevard Nord-Ouest 5-10...ça ne change presque pas de la journée. Belle instabilité prévue depuis la basse couche avec un démarrage de la convection un peu tard mais des plafonds qui semblent se maintenir hauts tard ce soir... parfait !Arrivé enfin à ce qui ressemble à un potentiel déco au-dessus de la cabane du col vert, tout est enneigé et c'est léger cul ! J'avais prévu de décoller vers 11h30 (heure d'été depuis cette nuit) mais je préfère attendre, je fais sécher les chaussettes et me repose un peu. 12h30, zéro vent, c'est quand même bizarre sur une face Est à 1600m, mais c'est décollable donc je me prépare, et là je vois 3 voiles me survoler, perchées sur les crêtes !! Je comprendrai le soir en regardant les traces qu'elles ont décollé du Serpaton, sûrement une meilleur option à cette période. Je décolle dans une rafale de zéro, j'avance un peu, pour remarquer que 30 mètres en avant du relief c'est déjà bien installé, visiblement depuis un mment vu commentça monte...je devais juste être en train de patienter sur un versant un peu déventé... un peu déçu car j'ai conscience d'avoir perdu une heure potentielle de vol, mais pas de problème, au moins l'avantage c'est que tout est déjà bien allumé donc je vais pouvoir voler vite ! Superbe découverte des faces Est du Vercors, c'est magique. Mais je suis à la bourre alors je vole les 60 premiers km à 30 à l'heure de moyenne, une première pour moi. Je quitte le Moucherotte avec 2300, de quoi passer la ZIT de Grenoble haut la main. Premier Rachais, puis St Eynart et la suite du vol est désormais connue ! Le début de Belledonne n'est pas gagné, les thermiques sont très faibles en basse couche et je mazègue longtemps avant de m'extraire. Enfin, retour par Chamrousse avec un joli dernier plaf comme prévu et glide final dans une mer d'huile légèrement poussé par la brise, ce plan de vol était vraiment super.Je boucle là en 3 jours 3 triangles de 130, 160 et 150 km, énorme pour un pilote qui n'avait pas encore passé la barre symbolique des 100, et j'ai découvert des coins somptueux notamment dans le Vercors. Je me souviendrai toute ma vie de cette fin de mars 2019 qui a été extrêmemnt généreuse avec moi...