Le vol de Pascal BARRE du 27/06/2019

99-00 | 00-01 | 01-02 | 02-03 | 03-04 | 04-05 | 05-06 | 06-07 | 07-08 | 08-09 | 09-10 | 10-11 | 11-12 | 12-13 | 13-14 | 14-15 | 15-16 | 16-17 | 17-18 | 18-19 | 19-20


Pour tous problemes avec un vol ou un classement, contacter l'equipe C.F.D.
trace GPS2019-06-27-igcfile-909-183908.igc
decollagejeu, 27/06/2019 - 12:58 UTC
atterrissagejeu, 27/06/2019 - 17:38 UTC
Plafond max5059 m
Vz max+3.3 m/s
Nombre de points de la trace5601
intervalle moyen d'enregistrement1 point/3s
Trous dans la tracenon
cryptage FAILe vol ne passe pas les criteres de validation de la FAI. Pour la CFD le vol est accepté, mais il ne comptera pas pour le WXC.

Télécharger la trace :


Astuces d'utilisation de la carte : ( visugps, une réalisation VictorB)

Recit pour mon survol du Mont-Blanc du 27/06/2019

Aérologie du vol: 
Le vent météo Nord qui était annoncé était bien présent et à changer le plan de vol classique par les faces ouest/sud-ouest. Au décollage les pilotes partaient aussi bien en Nord qu'en sud/ouest, en fonction des cycles thermiques. Cette fois-ci la montée s'est faite en thermique et soaring sur la face Nord du Mt-Blanc. Globalement l'aérologie était bonne, sans violence, technique car beaucoup de thermiques bleus, plus difficiles à gérer très loin du relief. Atterrissage après 19h00 avec un léger Nord jusqu'a 50m/s suivi par une masse d'air molle sans réelle direction.
Météo du vol: 

Journée de canicule avec le 0 deg à 4700m environ. Mise en route thermique tardive et activité thermique globalement généreuse qui à perduré tard dans la journée. Quelques matérialisations de sommets de thermique à haute altitude. Aucune tendance au surdévellopement. Une énorme enclume visible au loin derrière le Jura.

récit du vol: 

Suite à la journée de folie du 26/06 avec beaucoup de pilotes posés au sommet du Mt-Blanc. Je suis enfin dispo pour tenter ce survol du Mt-Blanc. Une première pour moi car j'avais régulièrement raté les précédentes occasions, faute de disponibilité. À l'arrivée à Planpraz nous avons été prévenu par des gendarmes que l'atterrissage au sommet du Mt-Blanc était interdit suite à un accident fatal la veille. Le vol était plutôt facile comparé aux habituels vols "toniques" effectués dans ce massif. Je suis d'abord allé cherché les thermiques en face Ouest sur la falaise surplombée par le refuge du Goûter. Constatant que la dérive imposée par le vent du Nord m'éloignait du Mt-Blanc, je suis allé rejoindre quelques voiles au vent, et je suis monté en thermo-dynamique jusqu'à survoler le sommet à plus de 5000m. Saisi par le froid avec des doigts gelés et un peu de manque de souffle, je repars me mettre au chaud en allant survoler les Aiguilles Rouges. Ayant retrouvé mes sens et ne trouvant plus grand chose de ce coté vu le vent Nord toujours présent. Je suis donc retourné du coté ensoleillé pour aller jouer dans les magnifiques aiguilles qui prolongent l'Aiguille du Midi. Un thermique me remonte à plus de 4000m en dérivant vers le Mt-Blanc. Ne pouvant refuser une si belle invitation, j'ai choisi de retourner au sommet. La montée était facile et cette fois mon organisme était moins stressé. J'ai quitté le sommet après 18h00 avec les 3 dernières voiles qui avaient redécollé du sommet. Cela restera un de mes vols les plus mythiques et inoubliables. J'en veux encore.. Ce n'est que de retour à la maison que j'ai découvert qu'il y avait moyen de poser un petit triangle avec départ et bouclement au Mt-Blanc, juste pour le fun.