Challenge ABAC 2006: destination Argentina!

Abac

- Challenge ABAC 2006 -

 

C’est dans le cadre du challenge ABAC 2006 que nous sommes partis en Argentine.

 

Les objectifs du challenge :

- Organiser collectivement un voyage en partenariat avec la société ABAC qui financera l’opération.

- Récompenser 5 pilotes par un déplacement à l’étranger avec un entraîneur du Pôle.

- Renforcer la dynamique interne du Pôle et développer l’assiduité.

- Proposer une expérience nouvelle et différente à 5 jeunes pilotes.

2 épreuves seront au programme pendant cette quinzaine:

- 2006 Open Argentina de Parapente, Cerro Arco, Mendoza - www.argentinaparapente.com

- 2nd Carpinteria 2006 - www.volandosanluis.com.ar

Une première manche ambitieuse nous a été concocté par notre coach, JC Bourdel : BO à Aix Les Bains ( 15°C) / START Paris CDG 17°C / B1 Toronto -5°C / B2 Santiago Du Chili 24°C / B3 Buenos Aères 28°C / Glide final pour goal à Mendoza 30°C. Environ 23h de vol, notre plus longue manche 2006.

 

1ere étape : 2006 Open Argentina de Parapente, Cerro Arco, Mendoza.

Hier, près de Mendoza, décollage à 1616m sur les avants reliefs des Andes. Nous avons effectué 1 premier vol « prise de contact »….conditions plutôt musclées, 7m/s lorsque nous osions regarder les varios.

Ludo optimisa au mieux les conditions du jour pour un joli vol de plaine d’environ 35 km. Les autres pilotes se dispersèrent dans la Pampa. 1 vol intéressant, qui nous a permis de prendre de nombreux repères. Choix de l’instant de décollage (cycles d’1 autre monde), varios , rythme de vol à adopter, choix de l’atterrissage (distances bush/routes trompeuses vues du ciel) etc.

C'est parti pour la compet! In direct Live from Argentina :

* JC Bourdel - entraîneur Pôle France

* Alexandre Joffresa - pilote Pöle France, coupe de France

* Eric Olivier - pilote Pôle France, coupe du monde.

* Ludo Sivignon - pilote Pôle France, coupe du monde.

* Jean-Mi ARA-SOMOHANO - pilote Pôle France, coupe du monde.

xxABACArgentine2

 

08.12.2006: 1 manche!

Aujourd’hui 08 Décembre, début de la compétition, et c’est la tempête !! Donc, attente au PC Course d’heures en heures. Nous espérons tous un créneau, mais l’optimisme reste modéré devant la puissance du Sud.

Après plusieurs rendez-vous avec l’organisation, le départ pour le décollage de Mendoza est prévu à 13h 30. Les conditions ont changées le vent c’est calmé, la plaine immense s’allume doucement mais sûrement.

Les doutes s’estompent l’organisation lance une manche de 64 kilomètres direction plein nord. Les conditions aérologiques sont cycliques le choix du décollage est déterminant, Alex en fera l’expérience, malgré son acharnement son vol se finira quelques minutes plus tard à l’atterrissage.

La masse d’air est généreuse, les thermiques affichent au vario du +2 +3 m/s. Une vingtaine de pilotes franchissent le start à l’heure annoncée, plafond 2500 m.

Le groupe s’écarte de l’axe qui le mène à la balise pour trouver des contrastes plus important, bingo l’analyse est cohérente….. JC nous fait un point bas voir même très bas cocon ouvert près à poser, il retrouve du plus 0,3 m/s qui lui permet de remonter et de retrouver ses petits camarades à la B1.

Même si la plaine est généreuse, elle reste peu hospitalière, cactus kéké acacias et autres épineux décident de notre plan de vol donc ont restent collés au plafond, notre ami Julien Wirtz nous rejoint et décidons de voler ensemble et scindons chacun la masse d’air à des endroits différents du travail collectif payant nous cheminons de nuage en nuage plusieurs pilotes se posent loin de tout bonjour le démêlage en perspective…

Après une quinzaine de kilomètres la B2 est en vue, Jean-Michel prend les devant, derrière Andy Hediger, toujours aussi coriace le bougre, la transition de Jean-Michel est inversement proportionnel à la performance le point bas est prometteur, mais c’est sans connaître le caractère du personnage il s’en sort ouf on continu la B2 est une formalité pour le reste de la bande, seulement 8 km nous sépare de la B3 mais il est pas loin de 19 heure les conditions s’essoufflent, nous sommes à contrario obligés de mettre un peu de frein et d’enrouler le moindre petit thermique qui s’offre à nous.

JC passe la balise et pose au milieu de nul part; les trois rescapés Jean-Michel, Ludo et Eric trouve un thermique qui les remontes à 2750 m la dernière balise est face au vent, Jean-Mi se pose à 800m de B4, Eric et Ludo mettent du barreau pour le retour au goal pour jouer la première et deuxième place mais le vent en décidera autrement ils se posent tous deux à 500m de la ligne….

Une demi-heure plus tard 3 pilotes rentrerons au goal ..va t’en savoir Charles…

xxABACArgentine1

 

09.12.2006: 2e manche!

Pour ce deuxième jour de compétition, une forte instabilité, un peu de vent de nord encouragent le DE à lancer une manche de 160 km vers le sud. Finalement un front orageux se forme le long de la cordillère des Andes et l’organisation est contrainte à l’annulation de la manche.

JC prend une douche et pose dans un champ inondé. Ludo, Eric & Alex, après 1/2h à enrouler des bulles à 200m sol, se posent dans une « favela », retour escorté par la police locale:

- Eric dans une décharge

- Alex dans un terrain vague

La palme d’or est pour Ludo et son cactus. La palme d’argent sera pour J-Mi qui enroule à 100m sol au dessus de Mendoza perturbant quelque peu ses locataires.

Très rapidement, la vallée entière est « cumulo-nimbusée ».

Nous sommes de nouveau en attente, espérant franchir enfin la barre des 200 km sur Axe les prochains jours.

 

10.12.2006: 3e manche!

Cette fois les conditions permettent de lancer une manche de 160 Km sur axe : la forte instabilité dans le massif de la cordillère occasionne des doutes sur la faisabilité du parcours, la nimbe d’un cumulonimbus s’étale et met a l’ombre toute la plaine, la manche est toujours maintenue.

Les dix premiers pilotes posent après une dizaine de kilomètres.

Une heure plus tard, le soleil est de retour, plafond à 2400 m, et première grande transition droit dans la plaine.

Pour rajouter à la difficulté un Ball-trap est organiser pendant le survol des « favela » les pigeons étant remplacés par les pilotes…que d’émotions.

Le verrou de la manche arrive ; une traversée de Mendoza face au vent est fatale pour de nombreux pilotes dont Alex et Ludo.

Reste en vol une poignée de concurrents, 140 Km à effectuer nous séparent encore du goal.

Heureusement, la plaine s’allume.

Les zones de déclanchements sont facilement identifiables ; dès lors le groupe avance plus vite, avec un vent dans l’axe, vitesse sol 70 Km/h au plafond.

Vol magique, paysage grandiose, patchwork de couleurs qui ne peuvent rendre que contemplatif, récréation à la concentration.

Un dernier point dur, au kilomètre 100 ne laisse passer que deux pilotes.

Gégé et Jean-Mi termineront la manche cote à cote, 124 Km au compteur.

Le classement est bouleversé, le mode de fonctionnement d’attaquant de Jean-Mi est payant ; il prend du coup la troisième place du classement.

xxABACArgentine4

 

11.12.2006:4ème & dernière manche.

Dernière montée au déco.

Les conditions : léger vent de nord, haut plafond dès le milieu de matinée.

La journée s’annonce bien & une manche de 102 Km est lancée pour un goal au pied des Andes dans une zone inexplorée en vol.

Le début de manche est classique avec de bons plafonds, 2700m au START.

Comme à l’accoutumée, la traversée de la périphérie de Mendoza est technique.

Le premier verrou, au Km 20, ne pose que peu de pilotes, dont Eric.

Des zones désertiques & hostiles orientent grandement les choix de parcours.

Les points bas sont monnaie courante & participent à la sélection.

Alex J-C & en font les frais.

Deux groupes de ¾ pilotes se forment de part & d’autre de la seule piste qui mène au but.

Il reste environ 35 Km.

Logiquement, le rythme accélère, le classement général pour les premières places étant serré……et 1000 pesos attendent le premier pilote au goal ! ! !

Rythme fatal ; seuls Andy, Gégé & Ludo arrive au goal.

 

Podium :

1. Gérard CHOUVIN (ARG)

2. Andy HEDIGER (ARG)

3. Jean-Mi ARA-SOMOHANO (Fra)

5. Ludo SIVIGNON

10. Eric Olivier

17. Jean-Claude BOURDEL

31. Alexandre JOFRESA

xxABACArgentine3

 

 

2e étape : 2nd Carpinteria 2006

Toutes les infos en ligne de cette nouvelle épreuve www.volandosanluis.com.ar

 

Apres une cérémonie de clôture dantesque à Mendoza……500 km de route dans la pampa, quelques raccourcis en 4X4, nous voilà à Merlo, province de San Luis.

 

13.12.2006:1ere manche.

C’est la première manche au « mirador del condor ».

Un déco qui porte bien son nom. Ils sont ici très nombreux et force au respect dans la qualité de l’exploitation du thermique et de la transition démonstration plus que convaincante !!

Ce qui impose au premier regard, c’est un paysage verdoyant à contrario avec les plaines arides de Mendoza.

A part ça….. le décollage est sous le vent, mais c’est normal parait il ! !

Une manche de 64 km avec un départ quasi immédiat est lancée.

Malheureusement, le vent décidemment bien présent pose les premiers à 32 km.

Un bon démarrage pour Ludo qui est second avec 900 pts. ;o)))

Eric est 12ème à 150 Pts.

Rien n’est joué. Nous l’avons appris la semaine dernière.

La plaine peut vite bouleverser les classements ; ajoutons à cela le système de scoring GAP…..et tout reste à faire !

xxABACArgentine3

 

14.12.2006:ça souffle!!!.

Une longue attente…..vent d’est trop fort, et c’est une redescente en 4X4 qui s’impose.

En plaine, le vent est maintenant tempétueux.

Nous imaginons mal comment nous pourrions voler demain, mais ce ne serait pas notre première surprise ! !

Moralité, nous allons prendre un peu soin de nous & récupérer de ces 10 premiers jours pour enflammer les prochaines manches.

xxABACArgentine4

 

15.12.2006: on attend!!!.

A l'aube, le vent etait deja bien present......Le DE decida de jouer le jeu jusqu'au bout.... et hop !!Direction le decollage. A notre arrivee, nous avons decouvert l ampleur des degats..... 50/55 kmh d'est, en plaine un peu moins....

Heureusement, Andy Hediger nous a sauve la journee !! Au menu, brieffing d'1 petite heure; sujet:

- Evolution probable des performances voiles/materiels dans le futur

- Les differents axes de developpement des constructeurs( voiles lobees ou plates/ doubles commandes / sellettes cocons) etc...

- Les techniques de pilotage utilisees et/ou a travailler dans le haut niveau ( thermique/vols a tres hautes vitesses)

- Debat sur le scoring GAP, propositions pour une evolution efficace en Argentine.

Une intervention plus qu'appreciee. Chacun a pu apprecier l'humilite, la capacite a retranscrire son savoir et la tolerance qui sont l'apanage des champions.

Malheureusement, la meteo elle est schysophrene !!! Demain, on s'attend au meme vent, puis nous devrions etre assaillis par des orages violents et pluie le lendemain. Quoiqu'il en soit, nous ne lacherons rien et serons prets le moment opportun ;o)))

 

16.12.2006: 1 manche de 87,5km!!!.

8 heure du matin, après un premier regard sur les sommets il apparaît que le vent est toujours là ; une petite estimation les yeux mi clos nous met d’accord sur une quarantaine de kilomètres /heure de Nord à Nord Est sur le décollage : la journée semble de nouveau compromise…

Oscar Rodriguez « Oreja » l’organisateur de la compétition est optimiste, et la suite des événements lui donne raison ; le vent est bien Nord mais bizarrement la brise est là, bien de face ( nous sommes orientés plein Ouest ). La plaine est déjà active, de petits cumulus dérivent tranquillement vers le sud.

2ième Manche: 87,100 kilomètres vers le Sud of course. Départ au sol à 12h 55 en course au but avec une seule balise sur axe via une ligne de crête descendante ; les vingt derniers kilomètres se feront en plaine.

Nous sommes installés au premier rang prêts à en découdre. Le top est donné, Jean-Michel et JC attaque d’entrée suivie de près par les Argentins d’adoption Gégé et Andy ; le vent est bien présent , les thermiques dérivent dans le bon sens mais bien couchés ; la partie ne va pas être de toute facilité.

Jean-Michel après une quinzaine de kilomètres passe dans la basse couche et décide de se poser.

Deux options de vol se dessinent par la plaine et au relief les deux ont leurs avantages et inconvénients:

- au relief voler haut mais en acceptant les conditions plus mouvementées

- en plaine les conditions sont plus confortables, mais plus hasardeuses, les plafonds sont moins hauts, les thermiques difficiles à exploiter.

Le choix du placement est dicté par l’aspect psychologique propre à chaque pilote ; ce choix unique posera beaucoup de monde. Une navigation entre la plaine et le relief, en suivant les cumulus, est la plus judicieuse et amène huit pilotes au but.

Pitocco, Gégé et Eric arrivent les premiers avec quinze minutes d’avance sur les suivants.

xxABACArgentine5

 

17.12.2006: Tempête!

La tempête souffle toute la nuit, jamais vu des orages aussi virulents !! La couverture remontée jusqu’aux yeux nous essayons de dormir…même pas peur !!!

Au moment ou nous écrivons ce passage, la tempête est toujours là, des trombes d’eau tombent sans discontinuer. Il semble que nous ne volerons pas aujourd’hui : du coup la compétition s’achève.

Petit bug ; l’organisation a décidé de laisser nos voiles dans un local au décollage, nous sommes donc bloqués pour l’instant. La route de montagne qui donne accès est certainement sujette à des chutes de pierres donc prudence !!!

 

Podium:

1. Herman PITOCCO (ARG)

2. Rafael CARVALHO (BRA)

3. Gérard CHOUVIN (ARG)

4. Eric OLIVIER (FRA)

7. Ludovic SIVIGNON (FRA)

18. Alexandre JOFRESA (FRA)

29. Jean-Mi ARA (FRA)

37. Jean-Claude BOURDEL (FRA)

 

Retrouvez le clip vidéo du séjour en images sur www.PARAGLIDINGTV.com avec les images inédites de ce périple argentin! Félicitations aux pilotes pour le tournage et Ludovic Sivignon pour le montage.

 

Tous nos remerciements à ABAC Ingénierie - www.abac-ingenierie.fr !!!

 

@+ Pôle France Team Pilot!