pa Championnat du Monde 2005 - J4 - Manche 4 | PARAPENTE.FFVL.FR

Championnat du Monde 2005 - J4 - Manche 4

Franck BROWN, Jimmy PACHER et Patrick BEROD sont les trois pilotes élus au comité de pilote pour l'épreuve. Afin de varier le menu des trois premiers jours où les parcours nous avaient emmené sur l'axe de vol classique au sud ouest, une manche tournante autour de la montagne du décollage est préparée. Dès le départ des écarts se creusent. Chaque jour on assiste à un brassage important des pilotes au sein du peloton. A l'inverse des Coupes du Monde où les favoris sont souvent présent en tête de course, les aléas des thermiques rencontrés et la nécessité de diminuer au maximum les risques figent assez rapidement les positions. Il n'est pas rare de voir des pilotes peu connus en tête mais aussi des favoris attardés dans un groupe de poursuivants. Tactiquement pour une équipe il faut composer avec les nécessités de « ne pas mettre tout les oufs dans le même panier », tout en ayant des pilotes en tête afin d'être présent aux premières place si aucun « coup de blues » ne pose le premier groupe. Ce jour là, BEROD, CARON et CAZAUX font partie du groupe de pointe, ARNOLD des poursuivants direct, et MARKT, HOUDRY et BRILLE poursuivent dans la deuxième moitié. Une balise difficile sur la rive du RIO DOLCES en face du décollage permet un brassage des positions. ARNOLD et MARKT sont correctement placés juste derrière le groupe de tête qui va faire fusible sur la dernière balise. Les filles sont en difficulté au raccrochage du décollage d'IBITURUNA après une longue bataille où elles remontent toutes les deux a 50m/sol, elle ne parviennent pas à se rapprocher de la zone thermique salvatrice (une falaise située a gauche du décollage) et se posent. Le dernier aller retour a une dizaine de km au sud est finalement beaucoup plus facile que prévu, ce jour là contre toute attente les thermiques ne s'essoufflent pas malgré la présence de nombreux cirrus. Charles CAZAUX fait une belle fin de manche en cheminement et rentre juste devant BEROD en quinzième position. Marco décidément en mal de réussite rate le même cheminement juste 200m derrière Charles après avoir réalisé une solide remontée. Jean-Marc rentre à la 24ème place avec un retard moyen. Willy sauve le plus important en soignant ses plafond et en rentrant au but seul mais assez tard. C'est une journée enfin plus correcte pour les français mais encore insuffisante pour entamer la remontée que nous désirons. Il va falloir faire encore beaucoup mieux.