Les récits de vol : flightSeason=2004

  • Ci dessous, la liste de tous les récits de vols triée (par défaut) par date du vol.
  • Tu peux trier la liste par la colonne que tu veux en cliquant sur son titre.
  • Pour acceder à un récit, il suffit de cliquer sur son titre.
, télécharger
Titre du volVols de nénettes aux nuages !
nomCorinne GARCIA
Zone de volla Drome Provencal
Type de volDistance libre
Date du vol19/08/2005
distance25.10
Dep26
texte

Allez Fab on la raconte notre aventure !! Ça commence comme ça :

Après deux jours de vol passés sur le site d'Aiguebelette en compagnie de Willy, nous voilà de retour sur Narbonne - cause météo défavorable.
Contents d’avoir fait quelques cross sympathiques en groupe mais en même temps tristes de repartir si vite chez nous....

Tous groupés dans la voiture chargée à bloc nous n’étions plus que cinq parapentistes. L’orage qui était prévu n’est finalement pas venu et plus nous avancions vers l’ouest plus le ciel s’ouvrait à nous, nous offrant des petits cums de partout.
Aujourd’hui merci « Météo » mais c’était NOTRE JOUR !!

Une émulation se faisait sentir dans la voiture,
Marc, excité comme une puce, la joue collée à la vitre et les yeux rivés aux cums... Il le vivait déjà son vol ! Pascal regardait le ciel en conduisant et Fabienne le rappelait à l’ordre quand la voiture partait sur le bas coté ! Dan lui, serein passait son temps à répondre au tél. pour ses contacts biplace j’étais sa standardiste...
Nous voilà au décollage du site de Nyons dénivelé 956m il est 14H30.
Bizarre, pas un local, personne en l’air, peut-être étaient-ils déjà tous partis en cross ?? petit coup de fil par précaution à un club du coin, un local pense que les conditions sont trop fortes pour voler, mais pas d’interdit sur ce site.

Pascal nous rebooste le moral et nous dit « les filles ne vous laissez pas intoxiquer par cette info, jugez par vous-même de vos capacités !!
Heummm.......Bien sur.... ok Pascal....

Le déco était petit et pentu, les thermiques étaient forts et rapprochés, les cums grossissants et foncés à leur base, j’ai eu un moment de doute sur mes capacités....
Bref Pascal et Marcos se préparent, moi la peur au ventre je regarde Pascal décoller et me dit Quel courage ! point bas, point haut... ho ho !! des bons rentrons ! point bas et gros bouchon, fermeture bout d’aile Oui Pascal t’as mangé ta glace !!! enfin tout ce qu'il faut pour te motiver à partir en footing du site !!....Et en deux cuillères à pot le voila aux nuages, nous le contemplions sans le lâcher du regard, et pensions : les 100km c’est pour aujourd’hui...

Le tour de Marcos, décollage point bas direction « sous cum » rien n’y fait... Au revoir, Marcos posé !!

Notre tour est arrivé, Fabienne décolle et moi juste derrière, Ouf ! pas de point bas pour nous...
Oui Oui les cums nous voulaient tout simplement !!...je la vois enrouler et passer très rapidement derrière le relief,
je m’accroche car il faut à tout prix que nous volions ensemble, c’était trop beau, le vario bipait dans du sympathique +4 et me voilà déjà derrière le relief, le nuage s’approche de plus en plus j’hésite et arrête d’enrouler mais ça continue à monter de plus en plus fort, devant moi ce n’était plus une rue mais une avenue !! plus aucune trouée bleue, tout se soude, et là Fabienne commence sa première transition, Pour moi ça monte encore, non je n’irai pas dans le nuage ! STOP je décide de descendre, Oreille... ça monte ... oreille 360 pas le top... je flippe et mets tout mon poids sur un côté, enfin -2m/s à mon vario, rassurée je continue, Quel bonheur parfois de descendre !!!

Je relâche tout, en avant pour ma première transition, nous passons une vallée, je ne quitte pas ma cop des yeux, Oh comme c’est réconfortant de la voir...
Mais Fabienne pourquoi tu descends si vite ??... et là une voix à la radio - c’était Pascal « Les filles allez vous refaire sur la crête St Jalles, pour moi c’était pas la bonne option elle était à l’ombre des nuages. Fabienne décide de revenir en vallée et là bravo ma p'tite Fab tu sens bien les choses, replaf pour elle, et moi je vais droit dans sa direction et même topo : replaf, mais le nuage au dessus qui m’appelait de vive voix me voulait à tout prix... j’enroule, le vario s’active je continue en vol droit, au secours c’est encore pire !!! oui il me veut.... Nom de dieu.... et m’aspire dans du +7, je m’affole encore et fait 1⁄4 de tour, il faut que ça s’arrête c’est trop pour une première, je lui parle d’une voix saccadée et lui ordonne de me laisser tranquille, qu’il me voit de près c’est déjà pas mal !!

je lui fais une dernière grimace... ouf il m’entend, me voit et me lâche enfin....Il était un peu collant celui là !

Je me reconcentre et là devant moi en plein milieu de notre passage en vallée un truc énorme m’affole, sa base était bien ronde et noire au dessus il développe en congestus à + de 500m de haut, vite appel radio pour Fabienne :
« Fabienne ne passe pas sous ce nuage, c’est de la folie ! », ma radio ne marchait pas - enfin disons qu’elle m’entendait mais je n’avais pas de retour - bref mon matos est toujours au top quand j’en ai besoin ! GPS en panne, pas de trace, vario, alti en panne... sympa le matos...et Pascal qui disait à Fabienne, « fait un plaf sinon retour à la terre ! » Pascal merci de l’info mais mieux vaut une analyse d’en haut que d’en bas...

Ouf elle passe assez bas dessous et n’est pas aspirée ça me rassure... je la vois continuer sa transition malheureusement la rue se termine je suis littéralement larguée avec ma Spirit, elle me met 4km dans la vue avec sa Sigma, il faut que je la rattrape les pieds aux barreaux il faut aussi optimiser au maximum le vol, j’attends qu’elle trouve une bulette, mais elle décide de poser. Je crois qu’elle avait tout simplement soif !!! je choisis un terrain, me fais surprendre par le vent, recule, regarde derrière, Oh le terrain est court, un arbre me tend ses branches pour
m’attraper ! non il ne m’aura pas, tans pis j’accélère à 20m du sol, je ne recule plus, ça descend, je relâche doucement et pose sans difficulté, ma voile s’affale sur le petit chêne et me voilà à faire le singe sur la cime de l’arbre pour la débrancher !

Belle aventure ! Peu de Kilomètres certes, mais que d’émotions et d’images exceptionnelles !
Nous avons enfin flirté avec des vrais cums joufflus et actifs, nous étions toutes deux aux anges et il faut le dire nous avions dépassé Pascal...

Bilan des courses :

Pascal rentre en stop et oublie sa voile dans la voiture...Super...c’est sûrement l’émotion...
Marcos a réussi son deuxième vol dans une autre direction : le Mont Ventoux.
Dan nous a abandonné à la première transition.
Fab et Moi avons été accueillies par un sympathique Monsieur qui nous a offert son hospitalité en attendant la navette.

C’était un vol extraordinaire qui restera à jamais gravé dans notre mémoire... Messieurs les Cumulus nous vous aimons, à la prochaine plus sereine...

Coco et Fabienne

meteo

Vent nul, beau termique, cums développant