FAI Opens in France available for registration

Les récits de vol : story=1445

  • Ci dessous, la liste de tous les récits de vols triée (par défaut) par date du vol.
  • Tu peux trier la liste par la colonne que tu veux en cliquant sur son titre.
  • Pour acceder à un récit, il suffit de cliquer sur son titre.
, télécharger
Titre du volRecord Normand...Alone !
nomHonorin HAMARD
Zone de volCalvados (14), Suisse Normande
Type de volDistance avec 2 points de contournement
Date du vol13/07/2011
distance250.19
Dep14
texteLe vol de plaine !

Alone...

Mon record était jusqu'ici de 192km en partant de Jeufosse en 2010 "récit". C'était sans compter sur un mois de Juillet fumant en Normandie avec ma petite U6...

Mardi 12 Juillet, une pluie torrentielle s'abat sur la Normandie, cette dépression doit passer pour la journée de Mercredi 13 et cela pourrait peut être voler. Il doit rester la fin du front le matin, se dégageant l'après-midi, avec un vent assez soutenu de secteur Nord et renforcé par du thermique au déco.

Mercredi 13 Juillet au matin, je fais une bonne nuit et quand je me réveille, il est déjà 11h. C'est grand beau chez moi à Avranches, un peu les boules, je pensais que cela n'allait pas se dégager si vite. Les nuages défilent vite quand même, à environ 35km/h et le plafond est sur-bas après le déluge de la veille. Je décide quand même de tenter le coup, je rentre en speed les TMA et CTR au Sud dans mon Flytec 6030, on ne sait jamais, dès fois que je fasse 150km, pour éviter Angers mais ne rêvons pas ;-)

1h15 de route, il est 12h30 et me voici au décollage Nord-Est à Nord de St Marc d'Ouilly 200m mer dans le Calvados (14). Durant tout le trajet, le ciel c'est bien assombri, c'est bien ce que je pensais, ici le front n'a pas fini de passer et c'est vraiment bien couvert. Personne sur le site, les arbres sont bien couchés, j'hésite à rentrer chez moi car cela ressemble bien à une journée pourrie...

12h45, j'aperçois au loin que le ciel s'éclaircit et cela a l'air d'arriver vite! La masse d'air s'assèche mais le front est encore proche. La balise annonce 24km/h en moyenne et 40 en rafale de secteur Nord à Nord-Ouest. C'est travers et sur-fort, maintenant je comprends pourquoi il n'y a personne ;-) Je décide quand même de me préparer et de tenter un gonflage. Allez peut être quand même 40 à 50 bornes aujourd'hui !

12h55, vent fort et trou de ciel bleu, je monte la voile avec la méthode « Cobra » complètement sur le côté. Je me fais bien arracher mais je reste sur mes deux jambes, impossible d'avancer pour décoller je recule et c'est trop travers, je me prends des grosses claques... Bon, j'abandonne ??? Trop dangereux ??? Non....... Le plafond à l'air d'être bien monté avec cette nouvelle masse d'air et je dois absolument tenter. Il faut que je décolle dans une légère baisse. Hop 13h00 pile, léger coup de mou dans l'ombre à 35km/h avec la compression, je décolle, recule, sors le premier barreau, recule..... deuxième barreau................................. avance un peu.... maintiens bien les B car cela bouge bien en sortie de déco et c'est toujours bien travers.

Ps : Vous pouvez suivre sur la trace en direct pour bien comprendre +2 heures ;)

13h00 : en l'air : je relâche le deuxième barreau arrivé environ 150m devant la pente et je me mets en attente à droite en poussant assez souvent le premier barreau pour ne pas reculer dans les bulles qui partent. Le vent lèche un peu la pente et je ne monte pas en dynamique.
Je prends deux ou trois bon gros cycles à +3m/s sur place, je me retourne et vois que le front est encore trop proche, il faut attendre avant de partir et accepter de subir cette masse d'air encore une petite demi-heure !


"J'ai vraiment pas envie de me louper car les rouleaux doivent être vraiment forts derrière le déco, il faut prendre le thermique et ne pas le quitter jusqu'à au moins 400m, c'est à dire 200m au dessus du déco pour aller atterrir au pire au loin derrière."


13h30 : le ciel est plus favorable et je trouve un bon thermique, enfin il me trouve car je fais presque du sur-place ;-) Presque +3m/s, à 427m au bout de 3 ou 4 tours, je le perds ;arfff !!pas de bol, je me jette donc derrière, solution de dernier recours... Je fais 1km sans perdre d'altitude puisque le sol descend et trouve comme par miracle un super gros thermique qui me catapulte au plaf que je ne pensais pas si haut ! 1339m dès le départ à 13h48. En haut de ce thermique, je suis quasiment au kilomètre 10 avec une dérive Nord-Nord-Ouest. Là je me dis que je devrais pouvoir faire 100km vu comment le ciel c'est ouvert et la dérive que j'ai. Le plus dur est fait, sortir du décollage, il ne reste plus qu'à voler ! En attendant que le plaf monte un peu, et pour ne pas trop se rapprocher du front, restons haut !!!

J'essaye donc de voler au nuage, pas super facile, les thermiques sont vraiment couchés et les cycles sont courts, les nuages se défont rapidement, malgré leur important volume. Je n'arrive pas à remonter aux barbules et j'enroule ce que je peux, change plusieurs fois de sens, de toute façon la dérive est super donc je fais des kilomètres. Je monte même à 1688m et toujours pas au nuage à 16h14. Le plafond monte vraiment très vite, le ciel commence à s'organiser et je regarde mon GPS : kilomètre 100 ! C'est du délire, je ne transite quasiment pas et je mange les kilomètres à pleines dents !!!

Ps : Au passage deux fois envie de pisser dans le vol, 300m de perdu à chaque fois, faut que je trouve une bouteille ;-)

Changement de rythme quand je passe à côté du Mans, je commence à faire de belles transitions, car je vois le front se désagréger au loin et des cums sortir. Je ne me mets pas vent de cul dérive Nord-Ouest à 72-73 km/h car cela me rapproche trop des zones interdites, je reste ¾ cul à 60km/h voir même 55km/h en dérive Nord-Nord-Ouest. Un point bas à 400m sol vers la Flèche, avant d'arriver sur Angers, je m'en sors, et commence à réaliser qu'il va falloir esquiver Chinon Avoine.
Je passe à l'Est de la TMA et CTR d'Angers ,pas de souci, mais il y a deux zones à passer ensuite. Comment faire ? Au départ, vu ma dérive, j'ai pensé passer dans le petit couloir à l'Est de la LF ZIT 22 CHINON AVOINE et l'Ouest de la TMA de TOURS. Mais pour continuer après si cela ne passe pas ,pas terrible. Je décide donc de prendre une dérive Nord-Est pour passer entre Chinon et LF D 504 FONTEVRAULT.

PS: Vous pouvez télécharger les zones en 3D sur google earth ici ! quelques petits bugs notamment au niveau de l'emplacement des cylindres mais c'est pas mal !

Pas simple, petit couloir, grosse dérive et vent complètement sur le côté... Je suis obligé de tout quitter, la bonne masse d'air et le semblant de rue... 10km de transition vers le Sud-Ouest et une grande forêt à passer ! Impossible vu mon altitude, je me mets donc en attente vent de face en lisière de forêt à 18h06, kilomètre 172 et à 500m sol. Grâce à la U6, je peux rester face au vent accéléré 1er barreau, elle m'indique où aller, me décaler à gauche ou à droite et je trouve un super thermique !

1559m à 18h22, obligé de quitter mon thermique pour esquiver la zone interdite, je me retrouve très bas, 300m sol avec des thermiques très plats et hachés en basse couche. Si je trouve un thermique, grâce à la dérive, j'évite Fontevrault et je passe à l'Ouest de Chinon...
18h37 : des rapaces !!! Au moins 15 rapaces au loin à environ 700m qui enroulent tous un thermique différent. Cela a l'air de bien monter et large, les champs sont bien jaunes et la rivière passe juste à côté. Varennes sur Loire, cela monte de partout à +4m/s, très très gros thermique que j'enroule pour la deuxième fois seulement de la journée jusqu'au nuage. 2009m, ce n'est pas une légende, les plafonds sont vraiment monstres près du Poitou...

Au plaf, les rapaces partent sous la rue qui donne du feu de Dieu. Dommage pour moi, en plein dans la zone TMA de Poitiers !. Je pars donc en transition plein Sud et il est 19h00. J'appelle mon père à 1300m au kilomètre 202, il me dit de couper et de profiter :-) Trop content, je passe pour la première fois les 200km et je bats le record de Hervé Gabet du site de St Marc, le 3 septembre 2003 avec une distance de 191km en (UP Targa) à l'époque. Petit historique !

Plus très concentré après ce moment d'euphorie, je ne cherche même plus de thermique et pourtant je tombe sur un petit auquel je m'accroche et qui me permet d'aller jusqu'au kilomètre 244 non loin de la TMA de Poitiers. J'avais encore 15km avant la R49, zone militaire de basse altitude, et être bloqué, car cette zone n'est inactive que le week-end. Il faudra patienter pour le record de France ;-) Mais je reste persuadé qu'il est réalisable de ce site ! Un poil plus Nord pour pouvoir être bien vent de cul et un week end, hop le tour est joué !!!

Verdict, 250km en distance 2 points. C'est encore mieux que dans mes rêves. Quand je me pose à 20h10, j'en peux plus et j'appelle tout de suite mon père qui me dit qu'il vient me chercher. Trop sympa le Padre, encore merci, et même ma Chérie l'accompagne, que demander de mieux. 6H de voyage, retour vers 4h du matin à la maison et on remet cela le lendemain ! Pas plus de 60km quand même car il y a le feu d'artifice le soir lol

Avis aux amateurs, venez voler en plaine, c’est magique, venez battre ce record !

Ma trace ! Le seul vol du jour en France ???

Et bons vols à tous !

Honorin

Lien ici :http://honoflywithme.over-blog.com/
ou là : http://aircrossfrance.over-blog.fr/
meteoFin de dépression, ciel de traîne bien chargé avec vent modéré de secteur Nord, environ 30 à 35km/h. Plaf haut malgré la pluie la veille et conditions thermiques idéales avec du +3m/s. Thermiques assez couchés tout de même avec une légère couche difficile à passer vers 1000m. 7/8 au départ puis 3 à 4/8 et pour finir 2/8...