FAI Opens in France available for registration

Les récits de vol : story=325

  • Ci dessous, la liste de tous les récits de vols triée (par défaut) par date du vol.
  • Tu peux trier la liste par la colonne que tu veux en cliquant sur son titre.
  • Pour acceder à un récit, il suffit de cliquer sur son titre.
, télécharger
Titre du volPremier Triangle
nomLaurence VIARD
Zone de vol04
Type de voltriangle plat
Date du vol11/08/2003
distance159.00
Dep04
textePREMIER TRIANGLE



Date : le 11 août 2003
Distance triangle : 160 km
Durée de vol : 07h15
Altitude départ : 1500 m
Plafond max : 4500 m
Gain : 3000 m
Vario max : +8
Voile : Sigma 5



Lundi 11 août, hier c’était ma fête (Ste Lolo !) .
Au déco de bonne heure, je surveille l’évolution diurne…
en fait, c’est Hervé (du Clair Logis) qui m’a gentiment
proposé de me monter alors qu’il allait faire un bi.
Midi, ça s’allume. Décollage, 2000m, feu sur Maurel, pas
de temps à perdre avec tous ces orages qui nous
empoisonnent la vie ces jours ci !
Maurel, petit zonage… Un delta me rejoint, nous faisons le
plaf (non sans mal car la stabilité en dessous de 1700m
est très très très marquée !) et feu sur Cordeil.
Le delta me largue, évidemment ! Il a l’air de se diriger
vers Allos. Trop de développement, ça craint ! Je ne serai
pas assez rapide avec ma trapanelle … et je ne pense pas
que le retour par la Blanche soit possible, elle sera la
première dans les orages. En plus, le Teillon est déjà
sous un cb.
Donc, direction Dormillouse, dans un premier temps, en
espérant pouvoir revenir plus à l’Ouest, par Dignes. La
chance sourit aux audacieux ! ….
Côte Longue, un gros gris m’aspire, les oreilles,
l’accélérateur et cap sur le Trauma direct.
Ca monte de partout à condition de rester haut ! Je
m’interdis de dépasser les 2500m…
Je transite sur la Blanche à 3500/3000m. Planeurs et
deltas se partagent le ciel, mon petit bout de chiffon
semble faire tache dans ce ballet virevoltant…
Me voilà à Dormillouse. Les nuages forment en même temps
que ma progression. C’est magique, partout où je vais, le
ciel s’illumine ! …
3500, 4000, 4500m, je fume planeurs et deltas qui restent
derrière la crête. Je n’en crois pas mes yeux, 4500m sur
Dormillouse… Quel froid ! Mes mains se gèlent, j’essais
tant bien que mal de les réchauffer un peu mais quand ça
gèle, ça gèle ! L’iso 0 est à 4200 si je me souviens bien.
Pensons à autre chose ! à la suite de mon vol par exemple…
Plaf à 4500m (plutôt encourageant) mais des balises en NO
de Laragne à Briançon…
Je vais donc assurer mon retour en m’autorisant le Morgon
comme point de contournement et en essayant cette fameuse
transition sur Chabanon.
Avec 4500m de gaz, cela devrait être jouable ! ? Et puis,
il faut que je rentre à St André en vol. Demain boulot,
pas le temps de faire du stop et de m’égarer dans nos
petites routes sinueuses des Alpes du Sud.
Morgon, retour sur Dormillouse, on fait le plein à 4500 et
cap au SO. Je ne quitte pas Chabanon des yeux. C’est mon
objectif, quelques cums se forment, le tout est d’arriver
à temps. Au pire, je peux me mettre en attente sur la
station si j’ai assez d’altitude…
2500m, les nuages sont toujours avec moi et les barbulles
au rendez-vous. J’insiste face au vent, ma progression est
lente mais je ne perds pas trop d’altitude, j’enroule tout
ce qui traîne ! Surtout, rester haute…
Là, je me jette sur le Blayeul en Ouest pour remonter en
dynamique jusqu’à la crête en moins de temps qu’il ne faut
pour le dire, puis me faire catapulter sous le gros gris
en trois minutes à 4000m dans du +8 intégré !
Je peux pousser le bouchon jusqu’à la Bigue sous son cum.
Surtout que le gros gris que j’ai sur la tête continue à
me tirer vers le haut. Oreilles, accélérateur et je
transite dans du +4 jusqu’à la Bigue ou presque (j’exagère
un peu mais une bonne partie du chemin est faite).
Raccrocher la Bigue est un jeu d‘enfant !
Cap sur la montagne de Coupe, quelques petits S et puis
s’en vont !
J’enroule, la dérive m’amène directement sur Chalvet,
j’enroule toujours et me retrouve sur Chamatte à 3000m. Le
cb est toujours là mais il a mourut !
Ca monte de partout, je peux augmenter mon triangle
jusqu’à Vauplane.
Le retour à St André est assuré, pas de stop aujourd’hui,
quel bonheur !
Tiens ! Mon delta de ce midi. Mais où va t’il ? sous le cb
mourut ? A pas peur !… Il devait venir du col de Bleyne.
Toujours au-dessus de 3000, je rentre à St André direct.
Je ne perds pas 200m dans la transition et je me paye même
le luxe d’aller visiter Courchons puis le déco de Chalvet
où quelques voitures abandonnées par leur crossman de
propriétaire se languissent au soleil…
Je finis par enrouler une dégueulante pour descendre me
poser à l’atterro du lac : 07h15 de vol dont une heure
gratuite !
Mon premier triangle à St André (grand triangle !), un
superbe vol avec des conditions extraordinaires (c’est le
mot)…
Merci encore une fois Dame Nature, cette année tu t’es
montrée particulièrement généreuse…
Le temps de manger un bon petit plat chez Hervé, il est
neuf heures, je reprends la route pour la ville, laissant
encore un peu planer ma tête dans les nuages des Alpes…


Lolo

meteoLeger Nord, 4500m de plaf!