FAI Opens in France available for registration

Les récits de vol : story=475

  • Ci dessous, la liste de tous les récits de vols triée (par défaut) par date du vol.
  • Tu peux trier la liste par la colonne que tu veux en cliquant sur son titre.
  • Pour acceder à un récit, il suffit de cliquer sur son titre.
, télécharger
Titre du vol200 patates à Beaumont
nomJacques FOURNIER
Zone de volAlpes française
Type de volDistance avec 1 point de contournement
Date du vol22/04/2005
distance205.90
Dep05
texteRéveil à 7h30 pour faire le point à 8h en radio, même pas dur de se lever tôt pour aller voler !
La balise du Moucherotte donne 28, 33km/h max de sud. Après consultation de plusieurs météos, on décide quand même de faire le trajet pour décoller à Beaumont, peut-être que le sud fort du Moucherotte tombera…
Le temps que tout le monde arrive au RDV de Grenoble, 9h est largement passé. Il y a Guy, Christophe, Niko, Rémi, Jean (en biplace) et moi, avec Delphine qui nous fera une navette. Merci 1000 fois Delphine !
On prend la route pour arriver un peu avant 11h30 au déco, soit 1 heure trop tard :-(

Guy est le premier à décoller suivi de Christophe, les conditions sont déjà bien établies, ils montent aussitôt. Le temps de me préparer, je décolle 5 minutes après, suivi des autres. Si je laisse partir Guy devant, je ne pourrai jamais le rattraper, donc je ne fais pas le plaf sur les antennes pour aller me jeter sur la crête de Saumane. Malheureusement, le vent ici est bien présent et les thermiques difficiles à prendre au niveau de la crête. Après 10 minutes d’effort à me faire tordre entre les thermiques sous le vent et sur la crête, je me retrouve en dessous. Ca commence bien ! Je suis obligé de lâcher le morceau pour tenter ma chance en vallée en espérant trouver quelque chose avant le relief que je ne vais pas atteindre. Rien… je chemine jusqu’au rocher des aiguilles où j’arrive tout au pied 30 à 40m au dessus des cultures et champs plats. J’annonce en radio que pour moi ça sera navette aujourd’hui. En fait, je trouve un tout petit rien qui arrive à me maintenir, puis petit à petit je prends quelques mètres pour finalement arriver jusqu’à un +4 qui me fait retrouver Niko et Jean. Je suis sorti de mon trou ! Inespéré !

Il n’y a plus qu’à continuer, mais cette fois Christophe et Guy sont loin. Avec ma voile plus rapide je distance un peu Niko et Jean, mais Niko profite bien de mes erreurs et revient toujours sur moi.
Arrivé à Banne, les thermiques montent fort. Et bien que je le quitte avant le plaf, je me fais bouffer par le nuage. Une petite série de 360 me permet de descendre, mais en plein 360 engagé, je sens un gros craquement dans ma sellette. Je sors précipitamment pour ne rien voir d’anormal et remonter dans le nuage. Une autre petite série de 360, les fesses serrées, me permet de voir que ma sellette tient le coup (ouf !). Je m’apercevrai qu’il s’agit d’un blocage de sangle en métal qui a lâché et que je suis un peu bancale dans ma sellette, mais heureusement ça ne m’empêche pas de voler.

Je progresse doucement avec Niko jusqu’au Jocou en voyant de temps en temps Christophe ou Guy loin devant. Entre le Jocou et le mont Barral, j’ai un peu de mal, mais je passe quand même. Ce point sera fatal à Niko, Jean et Rémi revenus pourtant très fort… Ils se lâcheront un peu sur la radio au risque de nous faire perdre notre concentration, mais ramèneront les voitures, sympa !
Les crêtes du Vercors sont magnifiques avec cette neige, mais peut-être pas très efficaces en terme de thermiques : on passe par les avant reliefs. J’en profite pour rattraper sur Gresse, Guy et Christophe, victimes de quelques hors cycles.

A 3, la progression est cool. La rue de cum après les 2 Sœurs nous inspire, et on part sans faire le plaf : Grave erreur ! A mon avis, on aurait dû faire le plaf aux 2 Sœurs et cheminer sur la crête. Au lieu de ça on se retrouve à ramer sur les faces Est à 14h30… Les falaises en dessus de Varces ne donnent pas grand chose, il va falloir pourtant remonter. Je prends quelques claques, mais avec Guy on finit par trouver un thermique salvateur. Christophe lui restera encore pas mal dans ce trou pour finalement finir par sortir longtemps après nous.

Le voile de nuage annoncé est de plus en plus présent au sud Ouest. Mais comme on avance presque aussi vite que lui, la convection n’est pas trop entravée. La suite est aussi plus connue. La transition du Moucherotte se fait sans problème. En Chartreuse, je ne fais pas les pleins avant la dent de Crolles et du coup je suis obligé de passer par la dent qui me fera perdre bien 10 minutes. Guy pendant ce temps passe par la Scia où il se fait satelliser. Mais qu’importe, j’arrive à le rejoindre sur le Granier et je le dépasse même facilement grâce à ma RSE qui va 4 à 5km/h plus vite. Le secret pour suivre Guy, c’est d’avoir une meilleure voile !

La savoyarde se fait très facilement, ça change un peu ! Les Bauges sont faciles aussi. Au nord des Bauges, je passe par le roc des bœufs espérant un bon thermique me permettant de couper direct sur la dent, je ne trouve rien et doit passer sur Montmin. Surprise quand je vois Guy arriver avant moi et plus haut malgré un léger retard ! Il a coupé sous la rue de nuage et rejoint direct Montmin. Montmin est désert (interdiction de décollage momentané je l’espère), et personne sur les hauteurs d’Annecy, Le voile un peu plus présent nous empêcherait-il d’aller plus loin ? Je me jette sur les falaises du chalet de L’Aulp, mais trop bas, la sanction est immédiate et je dois redescendre sur Coche Cabane, zéroter devant le déco. Une densité amoindrie temporaire du voile me permet de remonter. Guy qui a pu rester haut est maintenant haut sur le Lanfonnet. Va falloir avancer si je ne veux pas de nouveau me faire distancer.

Avec les hauts reliefs couverts de neige, on a décidé de continuer par le Parmelan et les faces Ouest plutôt que par le Lachat de Thônes et le Jallouvre, et on atteint le Parmelan sans problème. Le voile est maintenant bien présent et les thermiques plus rares. Guy quitte le Parmelan juste avant que je prenne un bon (dernier ?) cycle, on n'est pas loin du dernier plané final… Guy trouve encore des dernières bulettes qui lui permettent d’avancer, alors que je passe par dessus sans rien trouver. Dernières petites bulles qui me font gagner quelques mètres et me permettent de me jeter dans la vallée de l’Arves. Je passe en dessus de la nationale (où il me faudra revenir pour faire du stop), mais j’ai trop peur de ne pas passer la barre des 200 bornes, et vais jusqu’à l’Arves pour faire 1km de plus !

Guy arrive 2 minutes plus tard, et pose dans le même champ. Lui a pris un point GPS au départ, et m’annonce 198km en ligne droite, donc + de 200 patates avec un point de contournement ! On laisse éclater notre joie en hurlant (entre autres) "200 PATATES". Les rares passants nous prennent certainement pour des fous, en nous voyant au milieu de ce champ où il n’y a même pas de patate, mais qu’importe, il faut bien qu’on se défoule un peu après 7h30 de vol.

Je suis de retour chez moi vers 1h du mat après avoir un peu galéré sur les péages d’autoroutes sans mon panneau de stop. Il est tôt en saison, et je n'ai pas encore repris tous les automatismes du cross. Guy arrive seulement le lendemain, en prenant une mauvaise option "nationale roulante".
Le dimanche soir au moment de décharger ma trace, je m’apercevrai que mon GPS n’était pas en mode enregistrement de la trace :-((( C’est pourquoi elle n’est pas visible ici. Mais qu’importe, j’en ai encore plein les yeux.
meteosud 10 à 15km/h en altitude, 20km/h max
pas grand chose en bas brises faibles
voile arrivant par le sud ouest

voici le bulletin météo montagne Isère du jour :
AUJOURD'HUI VENDREDI 22 :
BEAU SOLEIL PARTOUT

Enfin une belle journée printanière en montagne.

A noter seulement de petits cumulus
près des sommets l'après-midi
généralement situés au dessus de
2500m, et un peu de voiles nuageux
pour la fin de journée .

La fraîcheur cède rapidement place à
une agréable douceur .

Températures maximales prévues:
- Villard de Lans (1000m) : 13 degrés
- Chamrousse (1700m) : 9 degrés
- Sur les pentes de la Meije à 3100m d'altitude : -1 degrés

Isotherme 0 degré : en hausse vers 2400 m
Isotherme -10 degrés : vers 4200 m

Vent à 1500m : sud à sud-ouest 10/20
km/h se renforçant en soirée 40/60
km/h sur le Vercors.

Vent à 3000m : variable faible puis
sud à sud-ouest 20/40 km/h

Aggravation attendue pour la nuit
prochaine ..