FAI Opens in France available for registration

Les récits de vol : story=759

  • Ci dessous, la liste de tous les récits de vols triée (par défaut) par date du vol.
  • Tu peux trier la liste par la colonne que tu veux en cliquant sur son titre.
  • Pour acceder à un récit, il suffit de cliquer sur son titre.
, télécharger
Titre du vol130 Kilomètres sur trois massifs
nomXavier THEOLEYRE
Zone de volBeaufortin/ Aravis /Bauges /grand arc
Type de voltriangle FAI
Date du vol24/04/2007
distance117.90
Dep73
texte





Nouvelle page 2




24 Avril 2007


Beau quadrilatère  de 130,3 
km   réunissant quatre beaux massif !


 le beaufortin, les Aravis
les Bornes-Bauges Et le Grand Arc!




 


Décollage de Bisanne




 Nous décollons Sous Bisanne 
vers11h 30


Le plafond parait moins haut
que la veille et les cumulus plus espacés. Plus cycliques. Ils se font et défont
très rapidement.




Sans attendre le plafond je
chemine vers le mont Joly je monte vers  2700 de temps en temps puis n’atteints
le plafond vers 3200 qu' entre le mont Vares et les aiguilles croches soit peu
avant le mont Joly  lui-même.




 






 


J’ai mis pal mal de temps
pour parvenir au mont Joly.




 


Il est près de 13 h . La voix
et le regard malicieux de Patrick me reviennent en tête:" Si au mont Joly tu est
 à plus de 3000 tu peux sans  problème faire la transition vers la dent Percée."




 


-Les Aravis  Ce nom évoque
pour mois tant de beaux vol, comme un petit coin de Paradis .Il me tarde
toujours d’y retourner. D’ailleurs dans Aravis n’y a t’il pas le mot Ravis !.
Rien que de l’évoquer  j’en frémis de plaisir.




A  la lisière du nuage mon
alti marque avec ses 3100 m  comme une invitation au voyage.




 Une si belle traversée cela
ne se refuse pas. Sans compter qu’il commence être tard et que le temps de
revenir à Bisanne  je serai  tard pour le Charvin et de  même pour la Tournette.
Ma décision est prise. Un dernier regard sur ce magnifique massif du Mont Blanc
et c'est parti!




  J e survole la crête  qui
mène au mont d'Arbois et retrouve un bon thermique qui me remonte à près de 3100
juste au-dessus de Mégeve..




 


 Cette voile est un bonheur
elle enroule comme pas une .


 


 


Quel  plaisir ! .Cette
traversé est magnifique et reste gravée dans ma mémoire. Je vise un nuage et je
m’allonge un peu plus  dans cette délicieuse  sellette de Denis. Elle est
 réglée tip top gràce à  l’aide de Max. et je glisse dans l’air pour l’une des
plus belle transition qui soit (Décidément pour moi, c’est l’année des
transition. Plus que celle de Grenoble et je serai comblé.)




 Le matin même je ne pensais
pas qu’une telle transition soit possible Surtout dans ce sens !


 


 


Quelques photos de son
excellence Le mont Blanc, superbe et étincelant sous le soleil d’avril.




Quelques gorgées d’eau Une
barre de céréale  le bonheur parfait. Ah  dommage que Véro et les enfants ne
voient pas cela. Ils trouveraient sans doute  aussi cela si beau !




Sur la fin  je rencontre la
brise de Clusaz qui me contre un peu  .Je vais m’appuyer un peu sur une Crête
intermédiaire juste sous la croix du Planet,  zone un peu pour trouver le bon
thermique qui peu à peu ; doucement puis de plus en plus fort me montera
jusqu’au plafond/




Cette voile est vraiment
extraordinaire. Elle suit le thermique comme par magie.






 


Je survole là dent percé et
en contournant le nuage je vais jusqu'à la pointe de Bella Cha  d’où la vue est
superbe à la fois sur les Aravis  sur le désert de platée, le Mole,  les dents
du midi  semblent tous presque accessible ;


 


 






Puis viens le moment du choix
du versant : Face Est ou face Ouest ?  Je me met à l’aplomb de la crête pour
sentir où se trouve la dominance.




L’ouest est dans l’ombre et
l’est est surmontés de baux nuages. Je choisi les faces est….Et je coule……


 


 


J’avance  bientôt au niveau
des crêtes puis sous les crêtes .C’est entre autre dans des moments  comme cela
entre autre qu’on apprécie d’avoir une bonne voile.


Pas une ascendance sérieuse
avant le col des Aravis.  La neige confirme son effet modérateur.


 Mais heureusement le
thermique de la petite  vierge est toujours au rendez-vous .



La
La Madone m’emmène jusqu’au nuage à 3100 m   .






 


 


 


 Là nouveau choix. Continuer
vers le Charvin et risque d’arriver un peu tard derrière la Tournette ou se
laisser séduire par le vol au nuage juste au-dessus de Thone ; C’est
l’itinéraire que je choisi.


 


Moment de doute au-dessus de
Thone puisque le nuage ne s’averre  pas aussi actif que prévu mais avec un petit
quart d’heure de patience et l’aide de quelque hirondelles providentielles  je
remonte au plafond .









et


fait une belle transition
directement sur la dent de pleuvent  puis les dents de Lanfon.


 




J’arrive haut vers  2200 mais
la surprise très peu de voiles en l’air et je ne trouve pas une ascendance.
Personne sur le verrier. Personne sur les dents




Justes 4 ou 5 voile au-dessus de Planfait seule une voile monte au milieu du lac
.à 2000 j’attaque la traversée au-dessus de Talloires je monte doucement
au-dessus de 2400  m et je vois 2 voiles qui avaient monté au-dessus du lac
continuer  jusqu'à Verrier ne rien perdre.




 


 C’est tentant mais je ne
trouve pas le même thermique et continue donc ma route directement vers la dent
d’Arcluse.












La traversée des Bauges sera
un peu moins rapide qu’hier : les thermique sont plus capricieux  et je perd
plus entre chaque nuages. Je passe par le Julioz surmonté d'un sympathique cum.




 


Je croise déjà  beaucoup plus
de monde  qu’hier  3  ou quatre voiles  et deux planeurs. Je vole tout autant au
nuage mais j’avance nettement moins vite.






Néanmoins arrive encore haut
au-dessus de l’Arclusaz



et
doit faire le tour du nuage par l’ouest et même » les oreilles pour ne pas
rentrer dedans ?




 


Ce coups ci je vise
directement le grand arc car Chamoux ne montre pas de signes  objectif
d’ascendance je perd pas mal au cours de cette longue transition  En fait
 apprécie de plus


plus ces longues transition.
C’est du vrai vol .




 


On a le temps d’admirer le
paysages de se restaurer de régler son gps d’essayer de redémarrer sa radio etc.
la vie quoi.






 


Je raccroche environ 2oo
mètres au-dessus du fort




 


Et après quelque tâtonnement
je prends une confluence qui virage serre me ramène jusqu’aux nuages. Zig zag
entre les nuages bien au-dessus du grand arc. Des nuages se forment même en
dessous de moi. Je suis content d’avoir mon gps qui m’aide à conserver le bon
cap.et ne pas me perdre dans cet étrange labyrinthe.






Puis enthousiasmé par ce vol
au nuage je néglige une «  laisse de chien » au-dessus d’Albertville,




prend du moins quatre. et
arrive bas et . ne raccroche pas Je coule. ! Je me suis mis sur le versant nord
au niveau de l’antenne pensant remonter en soaring avec la brise venant d’Ugine
mais ce n’est pas le bon plan !  




C’est mon premier point bas
de tout le vol  mais il commence a devenir vraiment bas. Je me maintient  au
niveau de l’antenne  puis revient peu a peu sur les pentes sud ouest jusqu’au
tremplin delta ou je trouve un bon thermique qui me ramène soulagé et radieux
jusqu’au nuage.






C’est le ticket gagnant  pour
fermer ce beau parcours.




Je survole Bisanne à 2400 m
 sans chercher remonter davantage  puis transite sur le Charvin hésitant entre
atterrir  à Marlens ou a Ugine Craignant  un brise forte Je choisi finalement
ugine.




Au  cours de ces vols je me
serai servi de tout ce que j’ai appris les année précédentes


Observation des oiseaux des
feuilles lecture du relief   ( cônes )    transition au vent du but observation
en cours de montée des nuages du cheminement,Sortie du thermique au vent du
thermique, négliger les petites ascendance  quand on est haut. Cheminement  Sous
la partie la foncée du nuage  ou et plus généralement en bordure des nuages au
vent du nuage, Cheminement  optimum en fonction des autres voyageurs du ciel
(autres  voiles des planeurs oiseaux et même parfois les feuilles ! ou lecture
dur rlief.  cône de recueillement. Parois verticales


 Perception de cette course
avec  le soleil, etc…


Et cette transition mont Joly
- Pointe Percée ............j’en rêve encore…..




 


Merci Patrick !


 


 


PS pourquoi j’ai déclaré un
triangle Fai ?


Question de score :


 



Score triangle FAI




 Dist.
b1-b2  33.84 Km   28.71%


     Dist.
b2-b3  34.78 Km   29.51%


     Dist.
b3-b1  49.23 Km   41.77%


Distance
Triangle:         117.9 Km


Valide.


Points de score: 165.0


 



Score quadrilatère  




Dist.
b1-b2  20.08 Km   15.41% mont Joly


    
Dist. b2-b3  31.80 Km   24.41%  près de la  pte
d’areu


     Dist. b3-b4  30.47 Km  
23.38% roc de Chère (W de Talloire)


     Dist. b4-b1  47.95 Km  
36.80% pont royal  (Sud de st Pierre d’albigny)


Distance           130.3 Km


Points de score: 156.4


 


 


Toute ma gratitude à Patrick
pour l’inspiration de ce vol  et toute l’expérience qu’il m’a patiemment
transmise durant ces douze dernières années. , A max pour le réglage de ma
sellette et les nombreux conseils qu’il m’a gratifié et qu’après les avoir
expérimentésces 2 dernières années  je les ai  intégré peu à peu dans ma façon
de voler ce qui  permis de comprendre beaucoup de choses et de voler avec un
plaisir encore plus intense. (Même ci pour la vitesse j’ai encore de nets
 progrès à faire.)


A Denis pour cette sellette
qu’il à si bien conçue et pour le temps qu’il consacré à remettre la mienne en
état.


A Gin pour la conception de
cette  voile merveilleuse que j’adore.


A ma chère et tendre pour
m’avoir offert cette semaine de vacance et avoir pris en charge toute la maison
et toute la famille pendant mon absence.


A cette merveilleuse météo
d’Avril qui rend  possible une partie de nos rêves. Et à la madone des Aravis
qui une fois encore a sauvé mon vol… ;-) Si vous êtes en peine dans le col des
Aravis. Pensez à elle  et dirigez vous vers elle ; L’ascendance sera
probablement au  rendez vous…. ;-)


 


 




Ce même jour j’ai croisé à
plusieurs reprises  la trace de trois pilotes d’exception qui feront ensemble un
triangle de FAI  de …206 km. ….


Ma marge de progression reste
encore importante. En tout cas chapeau bas à Jacques et à ses compagnons ; quel
vol magnifique et quel plaisir cela doit être de le finir ensemble  comme vous
l’avez fait ! ! (Après plus  de deux cents Km !)


 les
3 vols effectués




 


 


Comparaison avec le mien (même jours casi
même heure à Bisanne 1 h de différence dès Annecy ) = Gage d'humilité ;-)




 


 






meteoFin du merveilleux cycle d'avril.
Plafonds à 3200 cumulus avec peu d'expansion verticale. Vent du nord léger.