FAI Opens in France available for registration

Les récits de vol : story=765

  • Ci dessous, la liste de tous les récits de vols triée (par défaut) par date du vol.
  • Tu peux trier la liste par la colonne que tu veux en cliquant sur son titre.
  • Pour acceder à un récit, il suffit de cliquer sur son titre.
, télécharger
Titre du volLa grande transition.Chartreuse Bauge
nomXavier THEOLEYRE
Zone de volChartreuse
Type de voltriangle plat
Date du vol21/04/2007
distance88.20
Dep38
texte






Samedi 21 Avril




Samedi 21 Avril


Christian Jean marc
et moi  de vol libre à nous rendre à St marcel pour tenter une traversé
mythique : bien que désormais très classique : celle qui relie la chartreuse aux
Bauge.


 


 


 Natif de Chambéry
j’ai passé toute mon enfance face à cette grande combe qui sépare les deux
massifs Aussi depuis de nombreuses années,je rêve de cette traversée..


Trois jours
auparavant  et Christian et moi sommes allés repérer le déco (Merci le GPS car
l’approche est discrète. à pu tester le deco tôt  et repérer les erreur à éviter
qui lui valurent  un vol un peu court  à son  goût mais plein d’enseignement.


 


 Mais aujourd’hui
c‘est le bon jour . Avril est généreux cette année et à peine  onze heure du
matin 5 a 6 voiles ont déjà pris l’air gagnant ainsi un temps précieux pour
passer certains points cruciaux du vol... Parmi ces  ailes

trois feront des parcours se près de deux cent km…


 


Christian nous avait tout
remarquablement préparé les balises à charger dans les GPS et les   feuilles
récapitulatives des points passages clef etc.


 Remarquable !  Merci Christian
tout ceci   nous a  été très utiles.


Pour ma part je décolle avant
dernier et après un une petite accro involontaire (trim a fond  -virage un peu
trop vif dans une bulle induisant un incidence propice  à une vrille,incident de
vol que les heure passée à l’entraînement me permettront de récupérer sans bobo.
Mais le relief n’était pas loin. Je redonne de la vitesse à mon aile et reprends
ce thermique un peu tonique qui me monte confortablement vers 1000 m   altitude
.Cela me permet de faire une belle balise de bord au-dessus de la chapelle.




Puis mes compagnons commençant
de suite à partir vers Grenoble .Je les suis, en me gardant une bonne altitude.


Les conditions sont très
cycliques et les thermiques un peu sec et teigneux .Nous n’avançons pas très
vite mais en reconnaissance, la prudence est de mise.


 


En privilégiant la sécurité d’un
bon gain au niveau du tremplin  Nord de st Hil, me fais distancer par mes
compagnons .et garderai toujours 5 mn de retard sur eux.


 


 


 


 


Je n’avance pas vite mais je
garde une altitude plus confortable que la leur (notamment pour faire mes
photos)


 




 


Ma voile à un comportement
exemplaire. Je me régale.


 


 




Le chemin du retour est tout
tracé! Une belle rue de nuage au niveau de la deuxième falaise. Mais pour
l'instant on chemine sur la première en direction de grenoble.


 




Mes deux compagnons Jean-Marc
et Christian  nettement plus rapides;  me précèdent.




Christian  visite la parois
près de saint Hil .


 




Les déco de saint hil. On
prend un peu d'altitude.


 


 


 


 


 


La première difficulté je la
rencontre dans la combe de Manival. Les thermiques sont plus désorganisés à mon
goût  et j’ai un peu plus de mal à bien remonter ; Déjà les premières voiles
sont sur le retour. Profitant d’un thermique qui me monte vers 1500 et voyant 2
voiles bien remonter en face je me lance dans la traversée et remonte en face
asse rapidement  au nuage. Bingo !




 


 


 


Hum enfin le vol comme je
l’aime. Près des nuages avec un panorama magnifique sur les belledones et la
chartreuse.


Quel bonheur d’être là. !


 




 


 




 




Altitude confortable
au-dessus  du saint Aynard
.


 




et les thermiques sont bien
balisés: Merci les gars!


 




 


 


Initialement je n’avais pas
vraiment l’intention de dépasser le St Eynard . mais là de la base du nuage et
en voyant Christian prendre un thermique vers la bastille ,juste à l’endroit ou
il avait placé sa balise,je vais moi aussi profiter de l’aubaine pour survoler
les contreforts de Grenoble et sentir cette envie :traverser la vallée de
Grenoble direction le Vercors pour continuer le voyage plus vers le Sud.


 




 


 




 


 




Survol de la bastille de
Grenoble: Le Vercors à portée d'aile!


 


Mais notre but aujourd’hui c’est
les Bauges alors demi tour


 




En avant  du st Eynard , ma
fidèle compagne  me remonte au plafond. Je chemine en bordure du nuage puis
après un bon plein je transite directement sur la dent de Crolle.


Je raccroche au niveau des
gencives et remonte rapidement au nuage. .( pas de photos hélas car je n'ai plus
de piles )  Le cheminement se déroule parfaitement bien sauf en arrivant ver le
Granier. Absorbé par mon eme nuage et par les photos que je fais et  bien sur la
somptuosité du paysage. Je m’aperçois que je descends de plus en plus. Et que
j’aurais du passer sur les faces ouest car il est près de 16H


Il aurait été hautement (jeux de
mot) plus judicieux de passer sur les faces ouest ou je vois mes camarades
monter vers 2700 M ;


J’arrive au Granier vers deux
mille passe sur la face nord est qui me permet de gagner 200  m .




 


 




Le Granier dont je m'éloigne
déjà.


 


Mes compagnons sont déjà à mi
parcours et voyant qu’ils perdent peu d’altitude je décide de tenter ma chance
de suite


 


.




(C'est fait j'ai changé les
piles pour fixer cet instant magique: Les bauges que je vais rejoindre dans
quelques minutes après une longue et mémorable transition)




Vue sur le
grésy-vaudan  et au fond  a gauche la savoyarde près du lac de la
Thuile et en arriere plan majestueuse les Belledonne




Vue de la cluse
chambérienne avec le Lac du Bourget au fond. à peine visible dans la brume


 


 


C'est pas du vol cela?


 




Les Bauges qui semble à la
fois si loin et si proches...


 




Les vignoble d'apremont avec le
lac St andré. Toute cette zone avait été ensevelie par l'éboulement du
Granier vers 1250


 


 


 




 


 




 


 




 




D'ou je viens...le Granier que
je viens de quitter.




Là je m'aperçois que je me
suis laissé dériver par la brise  de vallée chambérienne. Christian et Jean Marc
on déjà raccroché mais semblent avoir de la peine à remonter.


 


 


Cette traversée est un vrai
bonheur l’air est porteur et après une bonne gorgée d’eau de et une barre
céréale je peux admirer le paysage et changer les pile de mon appareil photo.


 Ce n’est que dans les 100
dernier mètre que la brise de vallée ce fait vraiment sentir. Je vois mes
compagnons un à un perdre de l’altitude et se résoudre à atterrir. Moi même
après avoir raccroché je n’arrive pas à me maintenir sur cette pente lèchée par
n vent soutenu. détrimé à fond j’avance a peine et parfois je recule un peu.
.Alors je prends le partis de partir dan le lit du vent et d’aller m’appuyer
 sur une saillie rocheuse au niveau de la savoyarde (roc de Tormery )et peu à
peu je regagne mètre par mettre mon altitude puis trouve un thermique que je
tente  d’enrouler et ça marche ;J’arrive au niveau de la crête puis la dépasse.




Bingo j'ai  dépassé la crête  : 
la route des Bauges est ouverte!


 




 


Un delta me rejoint.  Je pensais
ensuite être libéré de la force de la bise. Mais ce n’est pas le cas. Je suis
toujours contré par le vent même à plus de  1500 m Qu’en pensez vous ?


 




Etait-ce du vent météo qui a
forci ou bine la bise qui peut monter à cette altitude..  J’avance sur toute la
crête un parapente me rejoint mais n'avance pas beaucoup lui  non plus!


Les Bauges sont là !


Il suffit d'une transition mais
la force du vent qui persiste à cette altitude me dissuade d’autant que le
cumulus s’étendent et commencent à obscurcir le massif des Bauges.




 


L’attéro de Chapareillant est  à
finesse 6 selon mon GPS  alors je m'offre cette belle traversée dans l’autre
sens pour boucler


un aller retour 




 




 




Le Lac Saint André : Le
retour!




Passage de la ligne :  C'est fait l'aller
retour est validé!


 




Posé! Le ciel qui se charge  au dessus des
Bauges me fait moins regretter ma décision de ne pas aller plus loin


 


 


Posé ; J’appelle Jean marc et
Christian


Ils sont sur le point de
récupérer la voiture. A peine posé ils ont en effet trouvé quelqu’un qui les a
ramené jusqu’au déco.


 




Les transitions aller et
retour.


 


Et sur le chemin du retour nous
changeons nos impressions sur ce magnifique vol effectué ensemble, probablement
très classique pour les Pilotes du coin mais beau vol-plaisir pour nous trois..
Merci Christian et Jean marc d’avoir pensé à moi pour cette belle aventure
aérienne. Nous avons atteint nos objectifs du jour et nous discutons avec
passion de nos prochains projets ;Cross –photos. Et à ce propos


Je vous recommande chaudement le
site de Jean-Marc.
Ses photos sont vraiment exceptionnelles.




http://www.flickr.com/photos/sky-dreams-flyer/


 


 




Le parcours ?


 




Le parcours en 3D  avec compegps






meteoVent léger Nord 10 KM/h annoncé,Brise de vallée Plafond 2004