FAI Opens in France available for registration

Les récits de vol : story=785

  • Ci dessous, la liste de tous les récits de vols triée (par défaut) par date du vol.
  • Tu peux trier la liste par la colonne que tu veux en cliquant sur son titre.
  • Pour acceder à un récit, il suffit de cliquer sur son titre.
, télécharger
Titre du volAll blue
nomFrancois BOISIS
Zone de volAlpes du Sud
Type de volDistance avec 1 point de contournement
Date du vol14/07/2007
distance198.30
Dep06
texte14 juillet, Bleyne-Chamrousse-Allevard.

Tout le monde sur le pont ! Branle-bas de combat, cannoniers à vos pièces, mille sabords !

Samedi 14 enfin une prévision météo appêtissante. Faut pas mollir ! Go to Bleyne ...

Là, rien de terrible avant 11h30 et c’est parti. Les Lattes avec Nico et Inaki, séance photo de stars dans le thermique puis Bernarde et Chamatte. Petit stop en face sud peu organisée, puis plaf plein pot et direction Puy de rent à cheval sur les deux faces (Un coup d’oeil à St André confirme que le déco sud est alimenté). Cordeil 3200m, Côte Longue et bise à Jean Michel ...

Bléone à l’aise, Lachau et arrivée au dessus des dents du trauma. Luc Armant me double à l’Estrop, il à gardé un cheminement versant sud-est qui à payé.

Il est tôt, vent de Sud 5 noeuds comme prévu, atention à la Blanche qui n’honore pas forcément, dans ces conditions, sa réputation d’autoroute. Le but n’est pas le fort de Dormillouse mais bien le Morgon, il serait convenable d’y arriver confortablement. Bingo, mine atomique. Au Morgon aprés une brève attente, un bon 2800m m’invite au glisser à la base du Mont guillaume où les planeurs sortent aisement.

Ce sera le plus beau thermique du vol (6-7m intégrés vrais, pas du vario marseillais...) puis il faut franchir les crêtes vers l’Autane. Ca passe tranquille et je me laisse verser dans les pentes basses du Chaillol. Brise et masse d’air stable en basses couches n’aident pas vraiment, c’est long pour remonter et ça demande du pilotage. Fort de cette expérience, je décide de rester le plus possible dans les hauts reliefs.

J’enchaine en bordure du Valgaudemar jusqu’au santuaire de ND de la Sallette où je salue quelques pélérins randonneurs. Bascule vers le bas du Coiro, remonte au sommet puis Taillefer. Il est 18 heures je n’ai pas vu un nuage sur ma route, les quelques rares cumulus sont restés cantonnés sur les hauts reliefs des écrins.

Grenoble est en vue ! Je passe sur le déco de Chamrouse, une voile est étalée mais la manche à air amidonnée semble dissuader le pilote. Tant pis pour lui car j’enroule au dessus en laissant deriver vers le Nord, reliant les combes de Belledonne avant une glissade nocturne vers le Collet d’Allevard. Retour au sol à 20 heures devant le local de Particules, l’école de Pierre Braems avec 200km au compteur (point de virage à l’ouest de Chamrousse pour les puristes ...)

En résumé :Pour avancer, faut monter, transiter et recommencer ... Incroyable non ?

Merci à Alice Rudin pour l’hébergement, aux indiens de Montlambert pour le barbecue et la baignade dans la gouille, à la SNCF pour le TGV et bien sur à chantal pour les carafes. A Pampers pour les couches, et à sa maman qui les change !
Pour les lecteurs de trace, il y à eu erreur de paramétrage du MLR, elle à été relevée en mode un point=500m, je sais c'est nul ...
meteoThermiques bleus, Stabilité en basse couches, plaf maxi 3200m, vent sud 10/15km/h + Brises