Titre du volnomZone de volType de volDate du voldistanceDeptextemeteo
Cross au départ de CHERIER - Sainte Aqathe (Site FFVL 42006)Bruno DUVERNOISDistance libre14/07/200445,0042Premier thermique tout de suite après le deco NlEst avant la ligne. Puis plus rien jusque vers la maison « Dusud » et à nouveau plus rien jusqu'à I'atterro de planavais où... magique... à 80 mètres sol un thermigue salutaire (+2 ms) permet de remonter à 1400 mètres. VOL : temps de vol : t heure 50 - pompe maxi + 5,2 iniégré - altitude maxi 1724 mètres. Parcours : Chérier - St.Polgues - Jurè - Grézottes - §outernon - St.Germain Lavat - Bussy Albieu -Arthun - Boën s/Lignon - Marcilly le chatel - champdieu - (MoNTBRlsoN) Distance parcourue 56 km - en altitude un bon vent de Nord Nlest assez soutenu qui permet une bonne vitesse sol - ATTERRISSAGE : GPS N.45"ô4'90" E.004o04'60" à 15 h 47 â champdieu (5 km de Montbrison). vent au sol 15 kh environ. Température 25". Témoins : gendarmerie de Montbrison + Jean-Jacques coRNET qui a suivi tout le vol. Pilote Bruno Duvemois - Parapente Gin « Gangster s » vol déclaré à la c.F.D. le i5 juillet. Décollage : GPS N.45"59'094" E.0{t3"55'28?" à 13 h 57 le 14 juillet 2004. La balise du site annonce Nord Est. mini 12 kh maxi 21 kh . Ciel un peu brumeux dans le lointain à l'Ést (voir photo), mais très degagé au déco après pâssage le matin de petits cumulus bien alignés le long des monts de la Madeleine. Température au déco 16" et24" en plaine. ce 14 juillet est le premier jourde grand beau après une longue période de mauvais temps froid et couvert en raison d'un vent de Nord
Fin du boulot, c'est parti pour un Vol de 40.00km !Corinne GARCIAArgeliers (Aude)Distance libre20/07/200440,0011Fin du boulot, il est 16H, je passe tout juste le Somail et les yeux grands ouverts, je vois une aile blanche décoller et pense de suite « voilà Lolo en l?air qui prend du bon temps ! » et bien non c?était Manu, pas de chance pour Lolo, mais il était où le grand Lolo avec une journée pareille ! Le temps de rentrer à la maison, prendre le sac, il est 17H me voilà au déco.Un p?tit bonjour à Monique et Dan, un copain de Lolo bis décolle, se met les pieds sur les élévateurs et le voilà la tête à l?envers en train d?enrouler un thermique, quel drôle d?oiseau !  Bref pas affolée la Coco, je tape le palabre avec Momo et tranquille je me prépare pour décoller vers 17H30. Enfin me voilà dans les airs avec ma nouvelle Spirit, je vole tranquillement pendant que Jean-Claude et Alain sont satellisés, je les regarde et je pense que je n?ai pas envie d?être si haut aujourd?hui, que je n?ai pas envie non plus de partir en cross et encore moins de me faire secouer. Non j?ai juste envie de voler tranquillement en local sans frayeur, oui il y a des jours comme ça où on cherche un peu de douceur? Néanmoins ça me démange et je vais direction « Satellite » pour voir ce que ça donne, Bip Bip me dit le vario?Je commence à enrouler côté Est du Pech, monte et décale doucement, puis le Bip s?active et me voilà déjà bien derrière le Pech, je jette un ?il plus haut et vois Alain et J.C revenir face au vent, je me demande à ce moment précis, pourquoi ils ne partent pas alors qu?ils étaient bien plus haut que moi. J?essaye également de revenir mais je me trouve tellement stupide que je repas chercher le thermique que j?avais lâchement quitté? « Bip Bip me dit-il, viens me voir petite Coco, je vais t?emmener voir la lune ! La lune, lui dis-je ? Non je préfère la carrière , alors il me chuchote doucement : « D?accord pour la carrière mais prépare tes petits muscles nous partons pour une aventure »puis il continue à biper doucement pour passer tranquillement la ligne haute tension, me voilà direction Aigues Vives, Je regarde en dessous et je vois J.C et Alain très bas vers Bize, ils n?ont pas dû réussir à revenir sur le Pech contrés et forcés ils ont dû faire demi-tour, mais malheureusement pour eux ils n?ont pas pris la bonne décision et le thermique n?a plus voulu d?eux ! c?est lui qui me l?a chuchoté dans l?oreille quand je partais sur Aigues-Vives.  « Allez Coco regarde devant plutôt que dessous »D?accord lui dis-je, et c?est reparti? Arrivée au dessus d?Aigues Vives, ça repars, j?enroule vers la Caunette sans passer au dessus et prends la décision de suivre côté Aigne, là le thermique généreux +4 me donne tout ce qu?il a, je lève la tête et comprends qu?au dessus un beau nuage me propose sa base, j?accepte volontiers et sans rechigner pour une fois ! Il commence à faire frais, quelle sensation agréable et avec quelle douceur ce nuage m?accueille et me propose de l?accompagner afin de me rafraîchir un peu, un voile blanc se dessinait sur la plaine puis doucement il m?abandonne, se désagrège et laisse la place au grand bleu.Au revoir et merci de ta douceur lui dis-je.  Je vois au loin le lac d?Olonzac, j?y arrive en finesse et puis tout le long des bips à +1,5 me font enrouler sans cesse à en avoir le tournis. Le lac est maintenant loin derrière moi, je vois encore une rangée d?éoliennes au loin puis le pic de Nord sur ma droite, ma pensée va au vol de Xavier et me dis que je suis en train de réaliser même parcours, je continue à tracer de village en village car à chaque passage au dessus ça remonte? A l?ouest se dessine le pont de Trèbes, me voilà à Sallèles Cabardes et passe à proximité de quelques éoliennes impressionnantes, ça continue à monter dans du 0,5 dérisoire mais j?enroule telle est ma devise !En face de moi c?est Salsigne et sa fameuse « carrière » ou Xav garde un souvenir mémorable de sa fermeture, vu le site je comprends que ça doit envoyer au dessus ! Il est environ 19H15 et j?avoue ne pas avoir osé passer la gorge, pas assez de carburant en l?air, vu l?heure tardive et pour la récup c?est pas sympa? alors je me dis « allez va au moins jusqu?au dernier village » puis me voilà au dessus du terrain de foot de LIMOUSIS, pas de match, je décide que c?est la fin du voyage et pose sereinement sans public. Il est 19H30 mes pieds touchent la planète puis un cri de joie sort de mes entrailles Je prends mon téléphone pour trouver un prince charmant qui viendra me chercher au bout du monde?Je n?ai pas vu la lune mais j?ai vu la carrière ! Merci gentil thermique bleu et blanc de m?avoir accompagnée si loin avec autant de douceur, à très bientôt pour la Lune? LE VOL LIBRE C?EST MAGIQUE !